Matthieu Rosy (Syntec) : "Notre accord d’activité partielle pourrait sauver jusqu’à 100.000 emplois"

  • A
  • A