Cher Emmanuel Macron, je vous demande de me réformer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Lettre ou ne pas lettre est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque vendredi, Michaël Hirsch nous fait partager une lettre adressée à une personnalité ou une institution qui fait l'actualité.

Michaël cette semaine on a beaucoup parlé du projet de service national universel, alors vous avez décidé de vous adresser directement à Emmanuel Macron.

Absolument Patrick. Monsieur le Président, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps au sujet du service national universel: civile, militaire, obligatoire, trimestriel, à but non lucratif. On ne sait pas vraiment ça doit durer entre une semaine et 6 mois, ça commence à l'âge 11ans et ça finira vers 20 ans. Il paraît qu’on en saura plus vers le 20 avril.

Alors certaines mauvaises langues disent, devant tant de brouillard, qu’avec Jupiter il y a toujours quelque chose de Planète !

Moi, je pense plutôt que c’est voulu, ce flou absolu, c’est déjà la première épreuve d'un rite initiatique pour devenir citoyen français. Adeptes de la clarté, expatriez-vous !

Pour le reste, cher Emmanuel Macron, vous avez bien précisé que ce temps de service devait permettre de " recréer du collectif"  et "du vivre-ensemble" et qu'il pourrait être notamment, je cite, "une ouverture sur la chose militaire". Tout un programme ! Qui n’a pas rêvé dans sa tendre et insouciante jeunesse d’une ouverture sur la chose militaire !

Alors comme disait très récemment à propos de ce débat, le célèbre Général Bol : j’en ai ras-le-bol de ce débat !

Car historiquement, pardonnez-moi, j’ai l’impression quand même que la chose militaire nous donne plus envie d’exalter nos différends que de mieux comprendre nos semblables !

Mais alors Michaël, que préconisez-vous de faire avec la jeunesse de ce pays !!?

Ah non mais Patrick, ne me faites-pas dire ce que je n’ai pas dit, les jeunes, ils ont besoin qu’on les éduque, qu’on les civilise ! Comme on dit chez Monsanto, si on ne veut pas que les graines se transforment en mauvaises herbes, mieux vaut arroser tout le champ de pesticides !

Non parce que jusqu’à l’âge de 18ans et bien les jeunes, Patrick, ils ne paient pas leurs impôts, ils ne respectent pas les règles, et ils vivent sur le dos des autres. En fait, jusqu’à l’âge de 18ans, les jeunes se comportent comme des élus de la République ! Et ça c’est pas tolérable !

Ceci étant dit, Cher Emmanuel Macron, ne sachant pas réellement qui sera concerné par cette "ouverture sur la chose militaire", et puisque vous aimez tant reformer, je vous demande de me reformer moi aussi !    

Entendu sur europe1 :
Comme bon nombre d’hommes politiques, je confonds ma gauche et ma droite. Devant une urne, ce n'est pas grave, derrière une arme c’est plus ennuyeux.

  D’abord, parce que comme bon nombre d’hommes politiques, je confonds ma gauche et ma droite. Devant une urne, ce n'est pas grave, derrière une arme c’est plus ennuyeux.

     Et puis, physiquement, je ne me sens pas du tout d’attaque. J'ai les pieds palmés, les yeux plus gros que le ventre, et je ne suis pas à l'abri d’un cou tordu.      Et enfin je ne supporte pas le kaki, ça me donne de la kaki-cardie.

Alors cher Président, j’espère que vous serez sensible à ma demande. Et puis si le seul avenir qu’on est capable de proposer aux jeunes de ce pays, c’est de se familiariser avec la guerre, je propose qu’on commence par leur foutre la paix !

Tendrement,

Michaël