Match de NBA en France : pour avoir des places, il faut surmonter "une gigantesque file d’attente virtuelle"

  • A
  • A
2:17
© Europe 1
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le 24 janvier prochain, un match officiel de NBA aura lieu pour la première fois en France. Virginie Phulpin s'est alors plongé dans le casse-tête des inscriptions et du paiement en ligne pour obtenir une place pour cette rencontre parisienne entre les Charlotte Hornets et Milwaukee Bucks. 

Virginie Phulpin, vous souhaitez bonne chance aux fans de basket qui veulent voir le match de NBA programmé à Paris en janvier. Les dernières places seront en vente ce matin. Vous avez l’impression qu’on se moque de nous.

Vous n’aviez rien d’autre à faire aujourd’hui ? Les Américains doivent penser qu’en France, on ne travaille pas, et qu’on peut passer nos journées sur internet pour obtenir un billet. Ou ne pas l’obtenir, d’ailleurs. C’est un énorme événement qui se prépare. Les Charlotte Hornets face aux Milwaukee Bucks, le 24 janvier à Paris. C’est la première fois qu’un match officiel de NBA aura lieu en France.

Alors on a droit à une organisation à l’américaine. On fait bien mousser l’événement. En donnant l’impression à chacun de faire partie des happy few. Dimanche dernier, il y a eu une prévente. Les heureux élus obtenaient un code pour avoir le droit d’acheter leurs places. Mercredi, jour de la première vente, plus de 100.000 connexions de ceux qui avaient ce code, une gigantesque file d’attente virtuelle. Et l’annonce que vous êtes 76.000ème sur la liste. Oh, attendez, vous êtes déconnecté. On recommence ? Petit message de service à la NBA. D’accord, la France n’est pas le marché chinois, on comprend qu’on est la dernière roue du carrosse, mais là, quand même, de qui se moque t-on ? Vous n’avez pas bien digéré la victoire de la France contre les États-Unis en cCupe du monde ou quoi ?

En plus c’est très opaque comme organisation.

On ne sait pas combien de places étaient en vente mercredi. On sait juste que c’était limité. Et ceux qui ont essayé d’obtenir des places n’ont découvert les prix qu’au moment de leur achat. 65 euros pour les moins chères, en gros vous êtes sous le toit et vous ne voyez rien. Jusqu’à 650 euros pour les mieux placées. Aujourd’hui à 11 heures, la grande majorité des places va être mise en vente sur les sites habituels. Je ne peux toujours pas vous dire combien exactement. Bercy en version basket, c’est en gros 12.000 places. Mais combien ont été vendues mercredi ? Et combien seront réservées pour les invitations ? On ne sait pas. Donc ça va être reparti pour un tour de bazar. Résultat, il y a déjà des billets en revente au marché noir. 3.000 euros pour une bonne place. On n’a même pas trouvé le moyen de vendre des billets nominatifs. Bravo. En fait, il vaut presque mieux se déplacer aux États-Unis pour aller voir un match de NBA. Pas terrible pour le bilan carbone, mais on passera moins pour des bonnes poires…