Ligue 1 : le championnat de France est le plus passionnant du monde cette saison

  • A
  • A
2:57
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, la matinale d'Europe 1 revient sur l'un des événements sportifs qui fait l'actualité. Ce lundi, Virginie Phulpin revient sur le derby de ce dimanche qui a opposé Saint-Étienne et Lyon. Les Stéphanois se sont inclinés lourdement, cinq à zéro. De son côté, Lille s'est imposé un à zéro contre Rennes. Les deux clubs vainqueurs ne lâchent rien et sont loin d'avoir renoncé au titre face à un PSG moins en avance que les saisons précédentes. Selon Virginie Phulpin, ça fait du bien d'avoir le championnat le plus palpitant du monde.

En Ligue 1, Lyon est allé battre St Etienne cinq à zéro ce dimanche soir. Un peu plus tôt, Lille avait dominé Rennes un à zéro. On a joué plus de la moitié de la saison, et Lillois comme Lyonnais restent bien accrochés au Paris St Germain en tête du classement. Pour Virginie Phulpin, le championnat de France est le plus passionnant du monde cette saison.  

André Villas-Boas a tort. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille disait il y a quelques jours que la Ligue 1 était le championnat le plus déséquilibré du monde depuis que le PSG avait changé la face du football français. Mais ce lundi matin, si vous regardez le classement, certes, Paris est en tête, mais Lille a le même nombre de points et Lyon n’est qu’à deux longueurs. Ça ressemble plus à trio infernal qu’à une course en solitaire. Et tant mieux !

On est le 25 janvier, et personne ne sait qui sera champion de France à la fin de la saison. Dans nos vies actuelles d’incertitudes insupportables, c’est bien le seul flou qui puisse nous combler d’aise. Alors profitons-en, c’est quand même plus agréable que l’an dernier à la même époque quand le PSG avait déjà 10 points d’avance sur l’OM.

Là, Lille et Lyon ne pleurnichent pas sur le fossé budgétaire qui les sépare de Paris. Ils avancent, ils jouent et ça fonctionne. On ne va pas tirer de conclusions hâtives du derby de ce dimanche soir où les Lyonnais ont marché sur des Stéphanois privés de trop de joueurs pour pouvoir rivaliser, surtout dans un stade vide. Mais les derbys mobilisent tellement d’affect que même en étant archi-favori, l’OL aurait pu se prendre les pieds dans le tapis. Lyon a transformé le piège en démonstration de force. Et Lille a su se défaire du stade rennais en tremblant, mais en gagnant. Ça nous promet une belle bataille pour la fin de la saison.  

La Ligue 1 n’a rien à envier à ses voisins. 

En France, on a l’habitude de regarder l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie avec une bonne dose d’envie et une pointe de jalousie. Mais le maître du suspense, cette saison, c’est notre Ligue 1. Redressons-nous et soyons fiers, pour une fois !

En Allemagne, le Bayern Munich a déjà un confortable matelas d’avance sur Leipzig. En Espagne l’Atletico de Madrid a relégué le Real et le Barça loin derrière. Bon d’accord, il y a match pour la glorieuse incertitude du foot entre la France et l’Angleterre, avec les deux Manchester qui ne se lâchent pas. Mais pour une fois que notre Ligue 1 peut regarder les Anglais dans les yeux, on ne va pas se plaindre.

Avis aux diffuseurs potentiels ! Le trio Paris, Lille et Lyon est la meilleure pub possible pour notre championnat. Et si ça ne vous gêne pas, on aimerait bien pouvoir voir la fin de l’histoire dans les semaines qui viennent. Ah, ça fait du bien de se réveiller au pays du championnat le plus palpitant du monde !