EDITO : "C’est trop tôt ! La décision d’arrêter le championnat est précipitée"

  • A
  • A
7:18
L'édito sport est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

La Ligue de Football Professionnel a été très critiquée en France pour avoir entériné la fin de la saison 2019 2020 décidée par le gouvernement. Or, en Allemagne, où l’entraînement a repris, 10 cas positifs au Covid 19 ont été détectés dans les clubs. Pour Virginie Phulpin, en ce qui concerne le football, on devrait plutôt parler de modèle français que de modèle allemand pour gérer cette crise. 

C’est trop tôt ! La décision d’arrêter le championnat est précipitée ! Les clubs français vont le payer ! On a trouvé des grincheux à tous les étages pour se plaindre de l’arrêt définitif de la saison décidé la semaine dernière par la Ligue. Pourquoi est-ce que la France du foot se tire une balle dans le pied alors que dans les autres pays ça ne se passe pas comme ça ? Ca va devenir plus compliqué de critiquer à tout va en citant l’exemple allemand et les clubs de Bundesliga qui ont repris l’entraînement. 10 cas positifs ont été détectés dans les clubs de première et deuxième divisions en Allemagne. C’est peu, bien-sûr, sur plus de 1700 tests effectués. On ne sait pas si ce sont des joueurs, des membres des staffs ou des salariés des clubs. Il n’empêche que toutes les personnes qui ont été en contact avec des cas positifs vont être mises à l’isolement pendant 15 jours. Et certaines ont peut-être contracté le virus. Ca peut durer longtemps, comme ça, en cherchant à reprendre le foot trop vite. En Espagne, on suit le même chemin. Les entraînements vont reprendre cette semaine. Alors je ne souhaite évidemment aucun cas positif en plus juste pour avoir raison. Mais la précipitation, je la vois plutôt dans cette volonté de recommencer à jouer au football coûte que coûte que dans celle d’être le premier pays à dire stop. 

Pour vous en football, le modèle, c’est plutôt le modèle français

On a tellement l’habitude de s’autoflageller et de regarder les autres avec admiration qu’on a du mal à se prendre pour des modèles. Mais oui, je pense que le football français a pris la décision la plus sage. Qui aujourd’hui peut dire avec précision comment on va sortir de cette crise sanitaire ? Personne. Alors quitte à se tromper, il vaut peut-être mieux se tromper en étant trop prudents et en privilégiant la santé des gens, non ? En l’occurence celle des footballeurs et de ceux qui travaillent dans les clubs. Parce que là, en Allemagne, à enclencher la marche forcée, on se retrouve avec de mauvaises surprises. Je ne sais pas encore ce qui va se passer en Angleterre, mais on entend tout, certains ont même des velléités d’aller finir la saison en Australie dans des stades à huis-clos… On sent bien que ce qui les guide, ça n’est pas exactement la santé. Espérons que ce signal d’alerte en Allemagne conduise les ligues à la prudence. Si on faisait une croix sur cette saison dans l’Europe entière, le football pourrait plus facilement se regarder dans un miroir.