Réorganisation de l'État : pourquoi le gouvernement n'utilise-t-il pas le rapport explosif qu'il a dans les tiroirs ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Chaque matin, Michaël Darmon évoque un sujet précis de la vie politique.

Le gouvernement et le président de la République expliquent ces jours-ci que les mesures qui seront annoncées après le grand débat ne seront pas des "mesurettes", que ce ne sera pas classique.
Pourtant ce mardi matin, Michaël Darmon évoque l’existence d’un rapport très sensible commandé par le gouvernement avec toutes les mesures pour changer le modèle français. Un document tellement sensible que l’exécutif a décidé de le cacher.

Son titre : "Service public, se réinventer pour mieux servir". Il a été rédigé par une brigade d’experts parmi la fine fleur des spécialistes des politiques publiques.
Ce rapport a été piloté par Véronique Bedague, l’ancienne directrice de Manuel Valls à Matignon
Après six mois de travaux, 150 pages et 22 propositions pour rendre plus efficace la machine de l’État ont été rendues à la demande de l’Élysée et Matignon, après que Emmanuel Macron ait fait passer une consigne "de l’audace, pas de retenue".
Michaël Darmon évoque tout cela pour mieux apprécier la suite alors que le gouvernement cherche aujourd’hui des mesures pour continuer à réformer tout en calmant les Gilets jaunes parce que les mesures sont plutôt décoiffantes, un catalogue de mesures explosives.
Par exemple au chapitre des dépenses inutiles, ce rapport conseille de supprimer tous les doublons entre l’État et les régions comme les directions régionales du travail, du logement ou de la gestion de l’environnement ou le sport. C’est ce que demandent les communes et les départements avec la conséquence de redéployer ou de se séparer de fonctionnaires d’État. L’économie réalisée est chiffrée par ce comité à un milliard d’euros.
Autre exemple, aller vers une société zéro cash en supprimant l’argent liquide. La question qui se pose est "que faire des agents de la banque de France ?
Autre proposition, rendre des services publics payant par les usagers.

Sur 150 pages, c’est au choix le guide du courage ou du suicide politique. Chaque mesure est une mèche pouvant mettre le feu aux poudres.

Que veut faire le gouvernement avec ce rapport ?

L’exécutif se demande encore comment atterrir.
Dans leur conclusion, les auteurs de Action 2022 l’écrivent, il faut transformer et réformer en profondeur les services de l’État. Ça tombe bien, c’était ce que répétait le candidat Macron à longueur de meeting présidentiel.
Dans ce rapport commandé par le président Macron, il y a toutes les mesures en phase avec le programme. Le problème c’est qu’il est trop dur et trop dangereux.
Pour le gouvernement, c’est devenu le rapport qui n’a jamais existé car il tapait dans le mille. Il est sorti en catimini en été via un syndicat de Bercy.

Aujourd’hui, le gouvernement demande aux Français ce qu’il faut faire pour arranger les choses après les Gilets jaunes. Avec sa lettre aux Français, le président a été jusqu’à demander quels services publics il fallait garder ou supprimer.
Pourtant beaucoup de réponses à ce genre de questions existent déjà dans le travail du comité Action 2022.
On verra si le gouvernement s’inspire sans le dire d’un rapport plus que jamais d’actualité, qu il a commandé mais finalement pas assumé.