Réformes : la réinvention de Macron

, modifié à
  • A
  • A
1:25
Le fait politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Dimanche, devant les Français, Emmanuel Macron a donné les grands axes de la nouvelle politique qu’il entend mener après la crise mais sans entrer dans les détails. Michael Darmon nous révèle ce jeudi comment Emmanuel Macron compte concrètement mettre en action cette fameuse réinvention.

D’abord, en étant affranchi des contraintes budgétaires. C’est à dire que l’État a désormais des capacités financières, la question de l’argent ne se pose donc pas. C’est pour cela que le président veut absolument la fameuse réforme de l’hôpital qu’il ne veut rater aucun prix sur le Segur de la santé.

Pour Emmanuel Macron, la nouvelle donne est d’abord financière. Comme on dit dans les couloirs de l’Élysée, "avant on réformait le pays sans payer, maintenant on va pouvoir réformer en payant" et pour Emmanuel Macron ça va tout changer .

Autre champs de réinvention, la réforme des retraites. Le dossier n’est pas passé à la trappe, il sera rouvert avant la fin du quinquennat mais avec deux maîtres mots la justice sociale mais, changement de braquet, sans l’âge pivot qui avait fait tant polémique. 

Selon nos informations, Emmanuel Macron s’exprimera avant le 14 juillet, peut-être sous la forme d’une interview. En attendant, il réfléchit et consulte pour la formation un prochain gouvernement sur lequel le chef de l’État ne veut pas s’étendre. Mais au sommet de l’État, on affirme qu’il est nécessaire qu’il y’ait des respirations démocratiques et qu’il y aura des décisions qu’un président de la République doit prendre

avec un rappel. Lorsqu’il a choisi un premier ministre en 2017, le président est allé chercher quelqu’un qui n’avait pas sa campagne et venait du camp adverse.

Plus que jamais, Emmanuel Macron veut reprendre la maîtrise de son quinquennat et arrêter de courir après un agenda qui s’impose sans cesse à lui.