Le dernier acte de la présidence d'Emmanuel Macron sera vintage ou ne sera pas

  • A
  • A
1:29
© Europe 1
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Mardi 14 juillet, jour de fête nationale, Emmanuel Macron livrera sa vision du monde d'après et les grandes lignes des deux dernières années de sa présidence lors d'une allocution depuis l'Elysée. L'interview sera retransmise à la télévision.

Le président de la République donnera une interview depuis l'Elysée, mardi 14 juillet. Une première pour Emmanuel Macron, qui renoue avec l'interview du 14 juillet et qui devrait donner sa vision de la relance du pays et plus généralement sa vision du "monde d'après".

C’est la révolution des valeurs sûres. Durant le confinement, les Français ont profité de ce moment pour renouer avec les grands classiques du cinéma et de la littérature des années 60 et 70 qui racontaient une France d’avant, aux repères connus. Ce message a été capté par Emmanuel Macron, lui-même amoureux de la France de Michel Audiard et de Louis de Funès et en quête de reconquête.

Sa réponse : un gouvernement avec des personnalités ambassadrices d’un roman national. Eric Dupond-Moretti, nouveau ministre de la Justice et ténor du barreau, fils d’une immigrée italienne. Une ministre de la Culture pour le grand public, qui connaît les codes du pouvoir aussi bien que les opéras et les résultats des championnats : Roselyne Bachelot. Avec en chef d’orchestre Jean Castex, un haut fonctionnaire identifié au terroir.

Castex, Dupont-Moretti, Bachelot... Ce sont les tontons gouailleurs d'Emmanuel Macron. Avec eux, c’est la France à l’identique, comme cette flèche de Notre-Dame que le président a décidé de faire reconstruire comme celle d’avant. Emmanuel Macron, à deux ans de la présidentielle, donnera demain sa vision du monde d’après. Il le fera dans les jardins de l’Élysée, lors d’une interview présidentielle à la télévision. Comme avant.

Le nouveau chemin ne s'inspire pas des années Sarkozy mais se réfère à cette France de Pompidou et de Chirac. Le nouveau chemin sera vintage ou ne sera pas. En remettant au goût du jour les valeurs d'antan, Emmanuel Macron lance le dernier acte de son quinquennat. Couleur sépia.