Jean Castex remporte un premier bras de fer

  • A
  • A
1:08
© Europe 1
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

La composition du nouveau gouvernement a donné lieu à un premier bras de mer entre Emmanuel Macron et son nouveau Premier ministre, Jean Castex. Mais le remplaçant d'Edouard Philippe a montré qu'il avait du répondant, en obtenant la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur. 

Gérald Darmanin est le nouveau ministre de l'Intérieur. Il en rêvait depuis longtemps, mais sa nomination a été l'enjeu d'un premier bras de fer entre Jean Castex et Emmanuel Macron, qui avait un autre candidat en tête.

Oui, c’était Jean Michel Blanquer qui devait devenir premier flic de France. C’était le choix du président de la République, alors que le Premier ministre, lui, souhaitait donner ce portefeuille à Gérald Darmanin. Et Jean Castex a du batailler pour imposer cette idée à Emmanuel Macron. Un bras de fer au sommet de l’Etat qui a longtemps bloqué la mécanique du remaniement.

Au départ , Gérald Darmanin était destiné à récupérer un gros ministère du Travail et des Affaires sociales avec le dossier ultra sensible des retraites, placé sous la responsabilité d'Olivier Veran. Mais le ministre de la Santé, soutenu par Emmanuel Macron, a refusé tout net de se séparer du dossier des retraites. C’est alors que Gérald Darmanin a réclamé le ministère de l’Intérieur, allant même jusqu’à laisser entendre qu’il pourrait quitter le gouvernement. Finalement, en fin d’après-midi, Jean Castex a eu gain de cause. Emmanuel Macron a cédé : il n’était pas question d’entamer son nouveau chemin avec une sortie de route.

"Vous verrez que mon caractère n’est pas soluble dans le terme de collaborateur", avait prévenu Jean Castex dans le JDD ce week-end. Dont acte. Le Premier ministre existe et Emmanuel Macron l'a rencontré sur sa route.