Coronavirus : le gouvernement cherche son vaccin contre une épidémie politique

  • A
  • A
1:17
Le fait politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h30
Partagez sur :

Face à l'épidémie de Coronavirus qui se propage désormais à travers une quarantaine de pays dans le monde, le gouvernement français multiplie les messages contradictoires. Devant l'incompréhension de la population et de l'opposition, Édouard Philippe va devoir rassurer sur les mesures prises par l'exécutif.

Toute l’Italie est sous le choc du Coronavirus, tout le monde a peur. 

Tout le monde ? Non ! Un seul pays, la France, décide qu’elle peut résister au virus envahisseur et multiplie les messages contradictoires. Plusieurs milliers  de supporters sont venus d’Italie mais les voyages scolaires en Italie sont annulés. 

La France doit se préparer à une épidémie, disent les autorités, mais pas de raison de prendre des mesures de grande ampleur.

Toute personne qui revient d’une zone contaminée doit rester chez elle mais le réseau Sentinelle qui alerte sur les épidémies ne donne pas d’alerte spéciale. 

Pourtant, un climat anxiogène s’installe parce qu’il faut s’attendre à une augmentation des personnes touchées par le virus. 

Cette gestion peut-elle devenir un problème politique pour le gouvernement ?

C’est déjà le cas ! L’opposition croit avoir trouvé la molécule anti gouvernement : la frontière. 

Eric Ciotti demande un plan d’urgence et Marine Le Pen demande le retour des contrôles pour tenter de contenir cette panique. Édouard Philippe va réunir ce jeudi matin les présidents de groupe à l’Assemblée nationale pour montrer que tout est sous contrôle.  

Le gouvernement cherche son vaccin contre une épidémie politique.