Annonces d'Emmanuel Macron : plusieurs pistes ont fuité

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Michaël Darmon évoque un sujet précis de la vie politique.

De manière inattendue, le président a parlé en direct ce mardi soir. Six minutes pour transmettre une émotion après l’incendie de Notre-Dame de Paris. Pourquoi cette intervention ?

Chez les militaires, on appelle cela une opération de diversion ou un leurre.
On va dire les choses comme elles sont, Emmanuel Macron a voulu changer un récit qui s’est imposé malgré lui ce mardi. Les annonces prévues ont fuité et c’est exactement ce que l’Élysée redoutait. La présidence a dû faire face à un loupé. La vidéo de l’allocution reportée (pourtant officiellement écrasée) a été enregistrée par des chaînes et surtout le texte a circulé dans quelques ministères malgré les démentis officiels.
On peut imaginer la réaction du patron déjà sincèrement touché par l’incendie de Notre-Dame. Mais en plus, voilà toute la stratégie de communication qui part en fumée.

D’où la décision présidentielle de lancer cette idée baroque du quinquennat pour reconstruire Notre-Dame, avec des couplets lyriques sur notre récit national et un tableau du monde idéal selon le président "chacun à sa place".
Et miracle, que se passe-t-il ? On ne parle que de ça, on commente et dissèque le défi des cinq ans pour la cathédrale.

Ces annonces (non officielles tout de même) sont celles qui étaient prévues. Est-ce qu’elles seront de nature à tourner la page des Gilets jaunes ?

Oui, malgré l’injonction présidentielle ce mardi.
Ne pas passer son temps à commenter ce qui aurait dû être annoncé.
On va en dire un mot quand même. On a bien là le bouquet évoqué en début de semaine avant le projet d’allocution présidentielle et c’est assez dense.
Ce sont tout de même des annonces importantes sur beaucoup de sujets.
Alors c’est aussi à notre tour d’envoyer un message au président, peu importe si des annonces sont déjà connues de la presse, arrêtez avec cette obsession de vouloir surprendre les journalistes et de se concentrer sur des effets de communication. L’essentiel est plutôt de parler aux Français pour leur expliquer comment il compte apaiser la colère et moderniser la démocratie française au 21e siècle. C’est ce que tout le monde attend !
Pas d’inquiétude, on ne vous reprochera pas d’avoir eu de la fuite dans les idées.