"Bout de vie" : l'association qui aide les jeunes handicapés à se dépasser

  • A
  • A
1:51
Le pressing est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Tous les jours de la semaine, Jérôme Lacroix vous livre le meilleur des initiatives qui changent le monde, sur le web et en régions ! Ce lundi, il revient sur l'initiative de Frank Bruno, un ancien militaire qui a été amputé d'une jambe. Depuis son accident, il est devenu aventurier. Grâce à son association "Bout de vie", il propose à de jeunes handicapés de se dépasser à travers des stages de survie pour que leur vie quotidienne leur paraisse ensuite plus simple.

Tous les matins, Jérôme Lacroix nous raconte les initiatives exceptionnelles de citoyens ordinaires. Ce lundi, une formidable aventure humaine.

Un handicap ? Quel handicap ? C’est ce que Frank Bruno, 56 ans, pourrait vous répondre si vous lui parlez de sa jambe droite qui n’est plus là. Frank est amputé, depuis ses 20 ans. Il était militaire et un avion de chasse lui a roulé sur la jambe. Depuis cet événement il y a 30 ans, Frank est aventurier. Il a voyagé du Kilimanjaro, aux fonds  marins les plus profonds et même les contrées sauvages du Groenland. Cette gnaque, il a eu envie de la transmettre à d’autres amputés, comme lui, surtout des jeunes.

Pour ça il a créé une association.

Elle s’appelle "Bout de vie". Parmi les projets proposés, les plus bluffants ce sont des stages en milieu hostile. Frank Bruno emmène des groupes de jeunes amputés, de 15 à 30 ans, de Figari au Groenland. L’association est corse, basée à Pianottoli-Caldarello en Corse du Sud. Il les emmène donc en direction d’un petit village de l'ouest du Groenland, à Oqaatsut, un village de 50 habitants avec des plateaux désertiques, un ciel sombre, du brouillard et -10 degrés.

Comment se passent ces stages ? Que font ces jeunes ?

Tout ! 10 jours de bivouac dans la toundra avec montage du tipi, recherche de nourriture grâce à la cueillette ou la pêche. "Ces jeunes doivent sortir de leur zone de confort", expliquait récemment Frank Bruno dans Corse Matin. Forcément, après ça, quand ils rentrent en France, le quotidien leur parait doux.

13 ans maintenant qu'il part chaque année avec ses jeunes et son plus beau souvenir c’est celui de Lara. Elle est amputée comme lui d’une jambe et elle a affronté une montagne glacée à gravir. L’année dernière, elle avait lâché. Pas cette fois, malgré la grêle. Comme les autres elle a compris, que rien ne lui était impossible.