Choisir son siège d’avion combien ça coûte, Rodin, son musée secret et la présidentielle

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Elisabeth Assayag, Nicolas Carreau et Marguerite Lefebvre font le point sur l'actualité du jour.

 

Elisabeth Assayag pour la consommation

Une étude a été réalisée concernant les frais de réservation de siège d'avion.
De quoi s'agit-il exactement ?

Il est loin le temps où vous réserviez votre billet d'avion, et au moment d'embarquer vous aviez la joie de découvrir que vous étiez au fond devant, près du hublot ou proche des issues de secours.
Le prix était le même, seule la classe affichait un prix différent selon si c’était business classe ou classe économie.
Avec cette étude du site Kayak.fr, on constate que les tarifs optionnels pour les sièges d'avion sont de plus en plus fréquents.
En effet, les compagnies n’hésitent plus à laisser le voyageur choisir sa place mais le prix ne sera pas le même s’il est au fond à gauche plutôt que près de la cabine de pilotage. Notamment dans les petits avions pour les vols de une à deux heures.

Combien pour un siège confortable ?

Il y a quatre critères pour se dire que l’on a un bon siège.
L’espace pour les jambes, les places les plus tranquilles, les repas et les boissons servis en premier et une bonne vue sur l'avion.
Dans les places à éviter, ce sont celles qui sont loin des toilettes, celles où il n’y a pas d’espace pour les jambes, celles où il est impossible de s’incliner ou encore celles où l’on a pas de vue.
À titre d’exemple, chez Ryan Air, les places situées près des sorties de secours de l’appareil sont facturées entre 13 et 15 euros car dans ces places, vous pouvez étendre vos jambes.
Ça concerne souvent les courts courriers car pour des vols transatlantique, par exemple, Xl Airways peut facturer jusqu’à 100 euros pour un siège confortable.
Air France compte 70 euros pour avoir plus d’espace lors d’un long courrier.
Chez Transavia, il faut compter 15 euros si vous voulez être assis sur la première rangée.

Ça fait cher le siège, mais il n y a pas que les sièges en option ?

Effectivement car, par exemple, c’est souvent beaucoup moins cher d’acheter votre billet en ligne plutôt que par téléphone.
Les frais de modification de nom sont également totalement hors de prix chez Ryan air puisque cela coûte 160 euros.

 

Nicolas Carreau pour le Livre du jour

Rodin, son musée secret aux éditions Albin Michel

Un trésor caché.

Rodin, son musée secret. C’est le titre de ce beau-livre qui présente 121 dessins inédits de Rodin. Inédits et inavouables, à l’époque, puisqu’il s’agit de nus. Des dessins très crus, transgressifs même.

Mais pourquoi inédit ? On ne les connaissait pas jusqu’à maintenant ?

Pour la plupart, non, on ne les connaissait pas. Et d’ailleurs, comme l’explique la directrice du musée Rodin dans la préface, ces dessins n’étaient pas destinés à être montrés. Ce sont des notes de travail, finalement, des essais, avec qu’un seul but : non pas choquer, non pas provoquer, mais capter le mouvement, capter la vie et les détails des corps.

Des corps de femmes en l’occurrence et dans des positions très suggestives.

Érotique, voire acrobatique même. Rodin aimait les femmes, ça c’est sûr, il a eu de nombreuses liaisons d’ailleurs. Et à la fin du XIXème siècle, il a une soixantaine d’années, il est déjà très connu, il commence à croquer, à dessiner beaucoup. Et notamment donc ces dessins compilés ici. Parfois, les dessins sont très détaillés, colorés, détaillés. Et parfois, les traits et les formes sont plus flous, on distingue mal l’envers de l’endroit.

Ce ne sont que des femmes ?

Des femmes, seules le plus souvent mais parfois à deux. Rodin s’intéresse aussi à l’homosexualité féminine. C’est assez déroutant. Très beau, jamais obscène. C’est ce que Rodin appelait son "musée secret" qui donne le titre de ce livre. Ils n’ont été retrouvés qu’après sa mort dans ses papiers. Pour rappel, on fête cette année le centenaire de la mort du sculpteur.

On peut d’ailleurs visiter le magnifique musée Rodin, à Paris. Rodin. Son musée secret, c’est chez Albin Michel.

Les émissions précédentes