La tendance des tests de personnalité sur Internet

  • A
  • A
2:39
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel... En ce mardi, elle s'intéresse à la tendance des tests de personnalité.

Ça fait partie des petites choses honteuses auxquelles on s’adonne tous sur Internet en secret : écouter Femme like U de Kmaro sur Youtube, comparer ses horoscopes et retenir le meilleur, taper le nom d’un ex dans Google pour s’assurer que sa vie est plus nulle depuis qu’il nous a quittés, ou mieux, qu’il est décédé.

Et surtout, répondre à des tests de personnalités. Ces tests, en soi, n’ont rien de nouveau, on en trouvait déjà dans les magazines féminins périmés dans la salle d’attente de chez le dentiste. Homme ou femme, on a tous rempli un test pour savoir « quel animal nous représente le mieux au lit » avant un détartrage.

Mais Internet est passé par là, et depuis les tests de personnalités sont furieusement en vogue, ils pullulent sur le web. Et ne riment à rien. Déjà qu’avant, en terme de profondeur intellectuelle, le test Biba, c’était pas le collège de France. Là, avec Facebook et les sites qui ont sacrifié à la tendance, on en est au stade ou on répond à des tests pour savoir quel fromage nous correspond le mieux.

Il faut signaler surtout, que répondre à ces tests n’est pas sans conséquence. Puisque le scandale Cambridge analytica vient justement de là. C’est parce qu’ils avaient joué à un test de personnalité sur Facebook que des millions de personnes se sont vus siphonner leur données personnelles.

Reste à espérer que cette affaire donne un coup de frein à cette tendance du test de personnalité mais rien n’est moins sûr puisque même les entreprises y ont largement recours aujourd’hui pour recruter. Chez les cadres, 23 % des candidats reçus en entretien en 2016 ont des tests de personnalité, d’après l’APEC. Du coup, pour s’y préparer, les gens s’entrainent sur internet. Parmi les nombreux tests que l’on trouve les sites type Buzzfeed mais aussi sur les sites d’infos plus traditionnels comme l’Express.

 Des tests qui vous permettent de répondre à des questions que vous ne vous êtes jamais posées comme « dans quelle forme de pâtes allez-vous vous réincarner », « quel pokémon êtes-vous », « quelle pizza êtes-vous », « quel candidat de la Star ac vous correspond le mieux ? ». Personnellement, je ne vois pas bien en quoi savoir  quelle sauce de kebab nous correspond le mieux permet de mieux se connaître soi-même. L’autre problème, c’est que les gens ne se contentent pas de répondre à ces quiz, ils en publient également le résultat sur les réseaux sociaux. C’est comme ça que le matin, tu te connectes sur Facebook en espérant y lire des nouvelles d’une amie éloignée, ou l’avis éclairé d’un vieil oncle sur la réforme de la SNCF, et que ta timeline facebook est colonisée de statut de type « je suis Pikachu », «  si j’étais une ville je serais dunkerque », « je suis un penne rigate ».

En plus, avec la chance que j’ai en ce moment, si je faisais l’un de ces tests,  je serais la pizza hawaïenne dégueu avec de l’ananas dedans, le candidat de la star ac qui me correspondrait, ce serait Georges Alain, et mon animal totem serait en voie d’extinction. Je vous laisse je vais aller écouter Kmaro pour me remonter le moral