Rugy : le patron de LREM à sa rescousse, les carburants plus chers, les chiffres du sida

, modifié à
  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Le journal de 8h d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Brief - Les trois infos qu'il ne fallait pas manquer à 12h : Stanislas Guérini dénonce "une part d'acharnement" dans le traitement médiatique de l'affaire Rugy, les prix des carburants en nette hausse, quelque 770.000 personnes dans le monde sont mortes de maladies liées au sida en 2018.

Affaire Rugy : le patron de LREM à sa rescousse

La séance des questions au gouvernement s’annonce explosive. François de Rugy, pointé du doigt pour des dépenses fastueuses lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, doit affronter cet après-midi les députés. Puis en fin de journée, il sera au Sénat pour défendre devant les sénateurs le projet de loi "énergie-climat".  Si le malaise est palpable au sein de la majorité, Stanislas Guérini, le patron de la République en marche a dénoncé ce matin sur Europe 1 "une part d'acharnement" dans le traitement médiatique de cette affaire. Les soutiens de François de Rugy ne courant pas les rues, l’intéressé appréciera. Les conclusions de l’audit lancé par Matignon pour faire la lumière sur les dépenses reprochées au ministre doivent être rendues en fin de semaine.

 

Remontée des prix des carburants en France

Si vous avez déjà pris la route des vacances, vous l’avez probablement constaté par vous-même. Les prix des carburants sont en nette hausse depuis la semaine dernière. Quasiment tous les carburants sont concernés. Le gazole a pris près de deux centimes. Le prix du litre d'essence sans plomb 95 a quant à lui augmenté de près de trois centimes. Une hausse qui s’explique par une remontée des cours du pétrole. Les tensions entre l’Iran d’un côté et les Etats-Unis et le Royaume-Uni de l’autre n’y sont pas étrangères. Si on reste loin des records de l’automne dernier, cette tendance à la hausse devrait durer les prochaines semaines. Bonnes vacances et bon courage à ceux qui prennent la route.

 

Sida : 770.000 morts en 2018, en baisse d'un tiers depuis 2010

Quelque 770.000 personnes dans le monde sont mortes de maladies liées au sida l’année dernière. D’après l’ONU, la baisse est d’un tiers par rapport à 2010. Autre bonne nouvelle : plus de trois séropositifs sur cinq dans le monde - 23,3 millions sur 37,9 - suivent des traitements antirétroviraux. C'est environ dix fois plus qu'au milieu des années 2000. Ça c’est côté face. Côté pile, les infections sont en hausse dans certaines régions du monde. C’est le cas de l’Europe de l’est et dans le centre de l’Asie. Et pour la première fois depuis 2000, les ressources disponibles pour la lutte globale contre le sida ont décliné, s’alarme l’ONU.