Macron parle en serbe, la faim s'étend dans le monde, les vapoteurs fument moins mais...

SAISON 2018 - 2019 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Brief - Les trois infos qu'il ne fallait pas manquer à 7h : Emmanuel Macron reconquiert les Serbes en parlant leur langue, la faim s'étend dans le monde pour la troisième année consécutive, les vapoteurs fument moins de cigarettes mais rechutent plus.

Quand Macron parle en serbe

Les présidents français et l’anglais, ce n’est pas toujours une réussite. Imaginez-vous alors s’ils se mettent à parler le serbe. Et bien justement tiens, c’est ce qu’a fait Emmanuel Macron hier à Belgrade. Le chef de l’Etat s’est exprimé devant des milliers de personnes devant un monument dédié à l'amitié franco-serbe. "Merci de votre exceptionnel accueil", a notamment lancé le président français. De quoi faire oublier peut-être un impair du protocole français qui le 11 novembre dernier avait placé le président serbe dans une tribune secondaire au cours des cérémonies du centenaire de l'Armistice. Alors que le président du Kosovo était lui dans la tribune principale. Et alors que les relations entre Belgrade et Pristina sont toujours aussi exécrables.

 

La faim s'étend encore dans le monde 

821,6 millions, c’est le nombre de personnes touchées par la faim dans le monde à cause des conflits et des dérèglements climatiques. Soit une augmentation de 11 millions en un an d’après l’ONU. Si l’on ajoute à cela les populations touchées par l'insécurité alimentaire, c’est-à-dire la sous-alimentation, ce sont plus de deux milliards de personnes qui n'ont pas régulièrement accès à des aliments sains, nutritifs et en quantité suffisante. Un chiffre considérable si on le rapporte aux 7,6 milliards de personnes qui peuplent la planète. Sans surprise, c’est le continent africain qui est le plus touché avec près de 20% de la population concernée. Et d’après l’ONG Oxfam, ce sont les femmes qui payent le plus lourd tribut. Elles constituent jusqu'à la moitié des producteurs alimentaires dans les pays en développement, mais mangent généralement moins, en dernier, et moins bien lorsque les ménages sont à court de nourriture.  

 

Les vapoteurs fument moins mais ...

Près de 4% des Français l’utilisent chaque jour. La cigarette électronique est-elle un bon moyen d’arrêter le tabac ? C’est une question qu’on se pose tous. Et bien une étude publiée hier fournit un début de réponse. Si les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique ont tendance à diminuer leur consommation de tabac et à davantage tenter d'arrêter que les autres fumeurs. En revanche, "parmi les anciens fumeurs, l'usage de la cigarette électronique est associé à une probabilité plus élevée de recommencer à fumer".

Les émissions précédentes