Va-t-on pouvoir acheter des logements HLM à Paris ?

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
3:18
Partagez sur :

Chaque matin, Carole Ferry fait le point sur l'actualité économique.

On sait que le gouvernement veut inciter les HLM à vendre plus de logements pour mieux équilibrer leur budget. La loi n'est pas encore votée mais la question va se poser dès aujourd'hui à Paris :

C'est à l'ordre du jour du conseil de Paris et je peux vous dire que c'est une question très épineuse. En fait ce sont des conseillers macronistes qui proposent que Paris vende 1% de ses logements sociaux chaque année pendant 5 ans. Soit environ 2000 logements par an. C'est dans la droite ligne de la politique du gouvernement qui veut que les bailleurs sociaux vendent plus de logements sociaux pour s'auto financer. Qu'ils puissent construire plus de nouveaux logements avec moins d'aides de l'état.

Ça permet de faire des économies tout en aidant les ménages les plus modestes à devenir propriétaires. Alors ces bons élèves macronistes se sont dit  pourquoi ça ne se ferait partout et pas à Paris.

Pourquoi pas, et alors est ce  que ça veut dire que les parisiens vont pouvoir acheter à des prix raisonnables ?

J'entends d'ici se tendre les oreilles de nos auditeurs parisiens. C'est vrai, ce serait une excellente nouvelle pour tous les parisiens qui n'ont pas les moyens d'acheter à Paris. Ces logements seraient vendus autour de 5 à 6 000 euros le m2 en moyenne, au lieu de 9 000 pour les prix de marché. Sauf que ces logements doivent d'abord être proposés aux locataires occupants. Ceux qui vivent dans ces HLM. Et selon l'élu en charge du logement Ian Brossat, ils n'auraient pas les moyens d'acheter. 40% vivent sous le seuil de pauvreté.

Ça voudrait donc dire chasser de Paris les  ménages plus modestes. C'est pour ça que le majorité du conseil, essentiellement des élus de gauche, vont voter contre cette proposition, au nom de la mixité sociale à Paris intra-muros.

Mais si l'état décide de réduire les budgets, les bailleurs sociaux seront bien obligés de trouver de l'argent ailleurs, notamment avec ces ventes ?

Ce sera sans doute le cas dans certaines villes. Mais j'ai contacté le directeur de l'organisme parisien Paris Habitat et selon lui les subventions de la mairie de Paris sont suffisantes pour ne pas avoir besoin de vendre des logements.  C'est cohérent, la ville pousse jusqu'au bout cette logique de protection de la mixité.

Mais dans l'histoire ceux qui gagnent trop pour être logé en HLM et pas assez pour acheter a Paris, ils font quoi :

Justement une étude va être présentée demain en parallèle sur comment aider les classes moyennes. Parmi les pistes proposées  : réduire la taxe foncière pour les primo accèdants ou offrir un avantage fiscale a ceux qui respectent l'encadrement des loyers. Il faudra sans doute en tout cas proposer des mesures  compensatoire pour faire passer la pilule.

Les émissions précédentes