SNCF : dernier épisode de grève avant les nouvelles perturbations de cet été

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
3:34
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

On passe à l'économie avec vous Emmanuel Duteil. C'est le dernier épisode de grève aujourd'hui à la SNCF de tous les syndicats.

Oui et même si le taux de grévistes était passé lors du dernier mouvement pour la première fois sous la barre des 10% les perturbations sont encore importantes. La SNCF prévoit ce mercredi 4 TGV sur 5; 3 Intercités ou TER sur 5; 2 Transiliens sur 3. Trafic normal en Ile-de-France sur le RER A. Des perturbations attendues sur les autres lignes de RER.

C'est la fin de la grève unitaire mais il va y avoir encore des mouvements cet été.

En effet l'Unsa et la CFDT arrêtent. S'en est donc fini de l'union syndicale : la CGT et Sud Rail ont prévu pour leur part de continuer à mettre la pression. La CGT n'a pas encore donné son calendrier de manifestation pour toute la période de l'été mais on sait déjà qu'ils vont se mobiliser le 6 et 7 juillet, et au moins le 11 juillet qui est une grosse journée de négociations sur le fret ferroviaire. Pour cette dernière date c'est en tout cas ce qu'avait laissé entendre sur l'antenne d'Europe 1 il y a quelques jours Laurent Brun à la tête de la CGT cheminots.

Sud Rail est affirmatif de son côté : le syndicat appelle ses troupes à défiler sur le premier weekend de départ en vacances. Même si les perturbations seront peut-être moins importantes que celles des dernières semaines il faut donc s'attendre encore à des problèmes sur les lignes. Surtout que sur un weekend aussi important que le premier de juillet ça peut vite devenir un gros bazar.

Mais Emmanuel la loi est passée à l'Assemblée qu'espèrent la CGT et SUD ? 

La loi va même être signée par Emmanuel Macron ce mercredi lors de ces séances de signatures télévisées à l'Elysée. Malgré tout, ils espèrent encore peser sur ce qu'il y a à négocier. Et le point le plus important c'est la convention collective du secteur ferroviaire. Etats, Patronat et syndicats doivent se mettre d'accord sur le paquet social des salariés du secteur. C'est ce qui va remplacer notamment le statut de cheminot. Les syndicats comme la CGT ou SUD en manifestant veulent obtenir le maximum. L'Unsa et la CFDT eux ont décidé de jouer le jeu de la discussion.

Après il y a une autre grille de lecture : des élections professionnelles arrivent d'ici quelques mois à la SNCF. Et les deux syndicats les plus contestataires ont besoin de montrer en interne qu'ils ne lâchent rien. Il y a donc aussi un enjeu de communication. La SNCF c'est un bastion notamment pour la CGT. Si elle devait se montrer trop conciliante avec le gouvernement notamment elle pourrait perdre des plumes. C'est ce qui explique aussi en partie sa difficulté à sortir de ce mouvement.

Les émissions précédentes