Saison des mariages : un diamantaire synthétique s'installe place Vendôme

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
2:49
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé fait le point sur l'actualité économique.

Axel de Tarlé remplace Emmanuel Duteil ce lundi 14 mai 2018.

La saison des mariages approche.

Une étude montre que se marier coûte de plus en plus cher, au point que cela dissuade beaucoup d'entre-nous de passer à l'acte.
Selon une étude Sofinco, le prix moyen d’un mariage serait de 8.666 euros soit 406 euros de plus ou 5% de plus.
Ce coût freine les envies de convoler pour la moitié des Français (53%).
Ce qui coûte le plus cher c’est le repas qui représente environ 60% du prix. Il faut faire diner tous ses invités et plus on est jeune, plus il y a d'invités. 90 invités en moyenne pour les moins de 24 ans.
Le lieu représente 14% de la note, le voyage de noce ou la lune de miel revient à 6%, pareil pour les tenues et 4% pour les alliances. Il existe une méthode pour réduire la facture, c’est le diamant de synthèse qui est deux fois moins cher que le vrai diamant. Ça se développe notamment au 7 place Vendôme qui est un spécialiste du diamant de synthèse ou diamant de laboratoire qui vient de s'installer.

C'est quoi un diamant de "synthèse" ? Est-ce un "bijou fantaisie" ?

C’est un diamant réalisé en laboratoire chimiquement pur.
Un diamant est un bout de carbone ayant subi une très forte pression et une haute tension. Vous recréez les conditions extrêmes des profondeurs de la terre où s'est créé le diamant sauf qu’il vient d’un laboratoire et non pas d'une mine du Libéria, de Sierra Leone ou du Botswana.
L’avantage incontestable c’est le prix mais c’est également un diamant écolo qui ne vient pas des mines et qui n’a pas été extrait dans des conditions épouvantables.
Souvenez du scandale des diamants de sang dont les revenus servaient à financer la guerre civile au Libéria.

Quelle valeur accorder à des diamants fabriqués à la chaine, dans un laboratoire ?

C'est vrai, ça n'a pas le caractère unique des vrais diamants. On n'est pas dans le bijoux de famille qui prend de la valeur au fil des générations. Mais justement, les millenials sont moins dans la possession et plus dans l'expérience.
Ils ont moins l'obsession d'avoir un beau bijoux, une belle cravate ou une belle voiture. Ils veulent vivre des expériences comme un voyage.

Les émissions précédentes