La Banque de France se modernise

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
2:41
Partagez sur :

Chaque matin, Carole Ferry fait le point sur l'actualité économique.

Carole Ferry remplace Emmanuel Duteil ce jeudi 24 mai 2018.

La banque de France vient d'inaugurer un Lab, un laboratoire d'expérimentation au cœur même du siège social de cette institution de l'économie française.

La banque de France, ça peut sonner un peu poussiéreux comme ça, on dans le bâtiment très classique de l'hôtel de Toulouse dans le 2e arrondissement de Paris. À l’intérieur, vous avez désormais 350 m2, une équipe de 10 personnes qui travaille avec des stars up pour voir comment on peut moderniser cette institution.

Quelques exemples des expériences qui se font dans ce laboratoire ?

Des starts up essaient, par exemple, de voir comment on peut analyser la durée de vie d'un billet, parce que c'est la banque de France qui fabrique nos billets de banque. Elle essaie, grâce au big data (à l'analyse de données), de voir quand il faut en mettre des billets neufs en circulation et dans quelle région en priorité.
Elle a également un projet pour aider les chefs d'entreprise à mieux gérer leur trésorerie. Un jeu de société, assez ludique, qui existait déjà en version plateau et qui va être digitalisé.

Jouons au chef de d'entreprise, il faut faire quoi ?

Par exemple, vous avez besoin d'acheter une nouvelle machine de production, est ce que vous l'achetez sur votre trésorerie ou est-ce que vous faites un emprunt ? Au fil du jeu, vous comprenez l'impact de chacun des choix.
Moins anecdotique. L'une des grandes réflexions en cours c'est comment intégrer l'économie générée par l'ubérisation de notre société.

C’est-à-dire ?

La banque de France publie tous les mois ce que l'on appelle des indices de conjoncture pour aider les chefs d'entreprises à mieux cerner ou anticiper la réalité de la situation économique, suivant les secteurs. Elle publie notamment des prévisions de croissance.
Pour ça, elle interroge aujourd'hui plus de 10.000 chefs d'entreprises classiques.
Sauf qu'avec l'arrivée d'Uber, d'Airbnb ou de Delivroo il y a eu une rupture beaucoup plus rapide que prévu avec l'économie traditionnelle. La banque de France réfléchit donc à comment analyser le plus finement possible ce que pèse désormais cette activité. Par exemple, elle est en train d'expérimenter le secteur de l'hébergement et on voit que c'est un secteur en pleine croissance grâce à ces nuitées proposées par les particuliers. Cet hébergement chez des particulier c'est aujourd'hui 15 à 20% du marché de l'hébergement. Le secteur de l'hôtellerie affiche plutôt lui un encéphalogramme plat.
La même chose pourrait être faite avec les VTC ou les livraison de plats a domicile et ces données seront intégrées aux enquêtes de conjoncture d'ici un an et demi.

Les émissions précédentes