L'attentat de Manchester à la Une des éditions numériques des quotidiens britanniques

SAISON 2016 - 2017 , modifié à
  • A
  • A
2:28
Partagez sur :

Chaque matin, Samuel Etienne revient sur ce qui fait la Une des quotidiens nationaux.

L'attentat de Manchester s'est produit trop tard hier soir pour que vos journaux puissent l'évoquer.
Attentat qui est en revanche à la Une des éditions numériques des quotidiens britanniques.

Le bilan très lourd, au moins 19 morts et des dizaines de blessés, est la Une du Sun, du Daily Mail, du Guardian, du Daily Telegraph.

Avec cette photo qui revient souvent, d'une jeune fille blessée à la jambe, soutenue par deux policières.
Une jeune victime à l'image de ce très jeune public que rassemble la chanteuse américaine Ariana Grande, 23 ans. De jeunes adultes, mais souvent aussi des ados quand ce ne sont pas des enfants.
C'est le public qui a été visé hier soir par le ou les terroristes.

Pour les dernières informations, il y a notamment le site internet ou le compte twitter du quotidien The Independant, journal de qualité, très réactif ces dernières heures.

The Independant qui rapporte notamment que le Premier ministre Theresa May a suspendu sa campagne pour les législatives.
Ou encore qu'à Manchester, des habitants se sont proposés d'héberger les participants au concert qui n'avaient pas les moyens de se loger ou de rentrer chez eux.

Sinon, à la Une de vos journaux en France, deux mots : "Loi Travail".

Avec cette réforme importante du président de la République sur la réforme du droit du travail lancée aujourd'hui avec des échanges avec les partenaires sociaux.

"Macron lance un chantier à haut risque", titre Le Figaro.

"Échec interdit" dit encore Le Parisien-Aujourd’hui en France, expliquant que pour le président Macron, il s'agit d'un "test" : l'occasion de montrer qu'il n'est pas seulement bon dans une campagne électorale mais qu'il sait aussi diriger le pays".

En Une de L'Opinion, ce dessin de KAK.

Le patron de FO interpellant celui de la CGT, devant un missile manifestement dirigé vers l'Élysée : "Mais on n'a pas encore lu le texte", fait remarquer Jean-Claude Mailly.
Réponse de Philippe Martinez : "C'est juste un essai balistique".

"Les syndicats fourbissent leurs armes" regrette Le Figaro.

En appelant le chef de l'État à tenir bon : "Oui, Emmanuel Macron a mille fois raison d'être pressé de faire passer sa loi. Dans une Europe proche du plein emploi, écrit le journal, la France, étouffée par ses rigidités sociales a un taux de chômage deux fois supérieur à celui de l'Allemagne ou du Royaume-Uni".

Les émissions précédentes