La baisse des APL au cœur de la presse

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
4:22
Partagez sur :

Chaque matin, Julien Pearce revient sur ce qui fait la Une des quotidiens nationaux.

On commence avec Libération qui titre en Une. "Aides au logement. Macron prend aux plus modestes" Cinq euros en moins par mois dès le 1er octobre, l'annonce provoque la colère des associations et des syndicats étudiants alors qu'en parallèle le gouvernement veut baisser l'impôt sur la fortune explique Libé.

Cinq euros en moins pas de quoi hurler, réagissent les internautes. Bien au contraire,"pour les plus démunis c'est énorme" tempête Claire Hédon, la présidente d'ATD Quart Monde qui donne cet exemple: "Un allocataire du RSA bénéficiaire de l'APL touche 472 par mois, une fois toutes ses dépenses courantes déduites il ne lui reste que 58 euros pour se nourrir, soit moins de deux euros par jour.

"Sans fac et sans logement, la double peine pour les étudiants" titre pour sa part l'Humanité "A la fois victimes du manque de place et du coup de rabot sur l'aide aux logements, les étudiants sont les grands perdants de ce début de quinquennat, l'Huma rappelle que 800.000 étudiants touchent les APL et que logement représente plus de 50% de leurs dépenses. L'Unef vient de lancer une pétition pour que le gouvernement revienne en arrière et trouve une solution aux quelques 65.000 bacheliers toujours sans affectation à cause des ratés du logiciel APB. "APB as de la géographie" ironise l'Huma qui cite l'exemple d'une Vendéenne qui a postulé en sport étude dans toutes les universités possibles. L'affectation qu'elle a reçu l'a sidérée elle a été acceptée dans une fac située à 9.000 km de son domicile sur l'ile de la Réunion!

Libération à nouveau qui revient sur un acte de braconnage inédit dans un parc occidental, l'assassinat en mars dernier d'un rhinocéros blanc au zoo de Thoiry situé à une heure de Paris. Vince, quatre, ans retrouvé dans une mare de sang, la corne coupée. "Un attentat" assure la responsable du parc effondrée face à cet acte barbare, visiblement l'œuvre d'amateurs. "Pourquoi ont-ils tué Vince alors que ce n'est pas lui qui possédait la plus grosse corne se demande-t-elle, pourquoi ne pas avoir tué les autres rhinos? Pourquoi avoir scié la grande corne et pas la petite juste à côté?" des questions pour l'heure sans réponses, l'enquête n'a pour l'instant rien donné.

Les émissions précédentes