Ça vaut le détour - Le Fort de Brégançon

SAISON 2016 - 2017 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque jour, pendant l'été, Europe 1 vous fait découvrir un endroit caché sur la route de vos vacances.

 

Le Fort de Brégançon

C’est un lieu discret de la République, mais plus secret. Le Fort de Brégançon, dans le Var, est accessible à tous depuis 2014 et la décision de François Hollande. Près de 50 ans après celle du Général de Gaulle, qui avait fait de ce fort la résidence d'été des chefs de l'État. Une résidence que vous pouvez donc visiter, comme l'ont déjà fait des milliers de touristes. Des touristes qui ont remplacé les paparazzi guettant pendant des années les moindres faits et gestes des présidents.

grillecarre

Epoque mérovingienne. La visite délute à la grille du château, infranchissable jusqu'à peu. Infranchissable comme la forteresse édifiée à l'époque mérovingienne sur l"un des plus beaux sites naturels de la Méditerranée, avec vue imprenable sur les îles du levant et de Poquerolles. "C'est un îlot. La route à l'origine n'existait pas. C'est le général de Gaulle qui la fait faire. De l'autre côté, vous aviez un à-pic rocheux que l'on ne pouvait pas attaquer", décrit la guide, qui montre aussi aux visiteurs l'accès pour se rendre à la plage privée du fort. Ele montre aussi les jardins, attire l'attention ensuite sur l'intérieur, sans ors de la République. "on est comme dans une grande bastide."

plage-privee

La plage privée du fort.

Un décor étonnant mais élégant. La décoration sobre plonge le public dans les années 70 et 80. Bernard Le Magauarou,a dministrateur des monuments nationaux pour le Var et les Alpes-Maritimes évoque la décoration : "Elle a été faite par Georges et Claude Pompidou avec l'installation de mobilier contemporain." En 74, l'ensemble a été entièrement redécoré par Anémone Giscard-d'Estaing "d'un genre Louis XIV néo-provençal. C'est plutôt beau. Ça paraît surprenant aujourd’hui, cet espèce de total look avec des perroquets mais ça reste élégant."

bregcarre

Coulisses du pouvoir. C'est dans la salle à manger que Mitterrand reçut Hemut Kohl. "Chaque pièce à son histoire", conte Anne-Marie, guide à Brégançon, qui décrit aussi le salon où Chirac avait accueilli Bouteflika. Le voyage dans les coulisses du pouvoir réjouit une touriste bretonne. "C'est non seulement 'Histoire mais aussi la peinture, la décoration...", énumère-t-elle. Charles de Gaulle ne profitera pas des lieux. Ce sont les Pompidou qui y passeront les premières vacances "en bras de chemise". Les Giscard d'Estaing y viendront en famille. Mitterrand ne s'y plaira pas. Mais on se souvient surtout ici des visites du président Chirac. Le président Macron n'a pas encore exprimé le souhait d'y séjourner, occasion pour les touristes de le visiter.

Les émissions précédentes