La Côte d’Azur, réserve naturelle d'une grande partie de la faune sauvage d'Europe

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Tout l’été, Vanessa Zha vous envoie une carte postale de ses balades en France et en Europe.

On prend la direction la Côte d’Azur pour découvrir un aspect méconnu de la région.

Vous vous demandez ce qu’il peut y avoir encore de secret ou d’inattendu sur la Côte d’azur après Nice, Cannes, Antibes ou Monaco, avec le glamour, les peintres et le littoral. Et bien figurez-vous que la région abrite à elle seule une grande partie de la faune sauvage d’Europe. Et ça commence à quelques kilomètres seulement de la Ville de Grasse avec des bisons. Pourquoi des bisons ? Explications de Patrice Longour de la réserve des Monts d’azur.

Là y a une quarantaine de bisons, une vingtaine de chevaux de Prevalzky au milieu des chamois, des cerfs, des chevreuils, des loups ou des lynx. Ce qui fait de cette réserve des Monts d’azur la plus grande réserve naturelle privée de France et ce qu’il y a de magique, c’est que lorsque vous arrivez sur ces plaines ultra sauvages, qui sont entourées de marécages et de grandes forêts, baignées d’une lumière incroyable, vous n’avez pas l’impression d’être en France mais plutôt dans des plaines du grand Est.

C’est en ce moment qu’il faut y aller, on est en pleine période des naissances. Avec le réchauffement climatique, les petits naissent plus tard dans l’année qu’il y a 10 ans où ils pointaient le bout de leur né en avril ou en Mai. Aujourd’hui, c’est en juin ou juillet. Profitez en surtout pour rester dormir sur place dans des lodges au milieu des animaux.

Existe-t-il d’autres coins pour vivre à l’heure de la faune sauvage en Côte d’azur ?

Dans la Vallée de la Vésubie, dans le Mercantour, il y a le Parc aux Loups-Alpha, dont vous avez surement déjà entendu parler. Trois meutes de loups y vivent, dont des loups noirs du Canada, qui viennent d’être introduits l’année dernière. Le point fort de ce parc c’est que l’on vous explique remarquablement comment il est possible pour l’homme de vivre avec le Loup.

On ne quitte jamais les montagnes de la Côte d’Azur au final.

C’est vrai que 80% du territoire de la Côte d’Azur est situé en montagne, donc la grande majorité de la faune on la rencontre dans l’arrière-pays. Mais une partie du littoral abrite aussi des espèces sauvages protégées comme des cachalots, des dauphins, des requins ou des tortues dans le sanctuaire du Pélagos. C’est une zone protégée au large de Villefranche sur mer où l'on peut passer une journée entière pour découvrir les mammifères marins.

 

La fiche pratique pour cette escale Cote d’azur en mode faune sauvage.

Il existe un séjour itinérant de cinq jours jusqu’à fin septembre pour moins de 500 euros tout compris. On passe d’un site à un autre en dormant dans des gites ou des refuges.
Ça inclue la Réserve des Monts d'Azur à Thorenc, le Parc aux Loups-Alpha à Saint Martin ou encore Vésuvie et la découverte des mammifères Marins dans le Sanctuaire du Pélagos en Méditerranée ( SOS Grand Bleu).

Pour plus d'information, cliquez ici.

Les émissions précédentes