Renault : Carlos Ghosn va présenter son nouveau modèle de voiture électrique pour concurrencer la Chine

  • A
  • A
1:34
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Renault part enfin à la conquête de la Chine, le premier marché automobile du monde, en dévoilant son arme fatale ce lundi.

Elle s’appelle la "kazi", ça s’écrit K-ZE, ZE pour zéro émission, car vous l’avez compris, c’est une voiture électrique. Elle a donc été présentée hier soir par Carlos Ghosn. La K-ZE sera fabriquée sur place en Chine, dans une coentreprise avec le partenaire de Renault et Nissan là-bas, le chinois Dongfeng. Cette voiture ressemble à un petit SUV mais elle sera vendue beaucoup moins cher que les modèles concurrents, on parle d’un prix autour de 10.000 à 12.000 euros, ce qui est faible pour une voiture électrique.

Ça en dit long sur les ambitions de Renault en la matière.

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, premier groupe mondial avec 11 millions de voitures produites par an, vise 10% de ses ventes en voitures 100% électriques d’ici quatre ans. C’est ambitieux mais c’est le grand enjeu pour toute l’industrie dont les dirigeants étaient reçus hier soir par Emmanuel Macron lors d’un dîner à l’Élysée: tous les grands étaient représentés, Renault-Nissan, PSA, Toyota, Daimler, BMW etc. Le président leur a proposé un deal: "développez des modèles électriques abordables pour les classes moyennes (ce que fait Renault-Nissan) et on vous soutiendra pour que les futures normes de réduction de CO2 européennes ne soient pas trop dures". "Lançons un plan batterie électrique comme on l’a fait pour l’espace", a aussi proposé Carlos Tavares, le patron de PSA. Car sinon, ce sont les Chinois et les Coréens qui rafleront le marché. Les Chinois présents n’ont pas dit un mot. La bataille de l’électrique, c’est le sujet qui mobilise l’industrie automobile européenne. À l’image de Renault-Nissan, elle en fait une question de survie.