Pourquoi le diesel est et restera durablement et définitivement plus cher que l’essence ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Les propriétaires de voitures diesel s’en sont certainement rendu compte : le diesel est maintenant plus cher que le sans plomb !

Oui, cela fait quelques semaines qu’on commençait à le voir dans certaines stations-services. Maintenant, pour la première fois, c’est le cas en moyenne dans toute la France : les prix du gazole sont, je dis bien en moyenne, vous pouvez toujours trouver des exceptions ici et là, plus élevés que le sans-plomb : 1,45 en moyenne contre 1,43 pour le sans plomb.

 

C’est bien ce que voulait le gouvernement en montant les taxes sur le diesel ?

Oui sauf qu’à l’heure où nous parlons, le diesel reste toujours moins taxé que le sans-plomb ! Le gouvernement a prévu de relever les taxes sur le diesel petit à petit, et une nouvelle hausse de 6,5 centimes est prévue le 1er janvier. À terme, ces hausses de taxes devaient faire monter le prix du diesel pour rejoindre celui du sans plomb, mais pas avant la fin 2019 voire 2020. Or on y est déjà ! Pire : les prochaines hausses de taxes vont creuser l’écart entre le diesel et le sans-plomb.

 

 

Pourquoi le diesel est-il déjà plus cher alors qu’il est moins taxé ?

La réponse est liée au marché pétrolier mondial et au raffinage: il y a aujourd’hui plus d’essence sans plomb que de diesel sur le marché. Il y a même trop d’essence, donc les prix baissent, dans le sillage du prix du baril de pétrole qui a perdu 30% en un mois. En revanche, les quantités de gazole disponibles sont moins abondantes. Et on en a plus besoin en ce moment pour le chauffage. Résultat des courses : l’Etat voulait rendre le diesel plus cher que l’essence avec les taxes : c’est fait, mais c’est le marché qui s’en est chargé. Ce qui fera dire aux partisans du diesel que l’on pourrait très bien renoncer aux prochaines hausses de taxes. Pas sûr qu’ils soient entendus !