Google fête ses 20 ans

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez tapé les lettres Google sur votre ordinateur ? Le moteur de recherche est né il y a 20 ans déjà.

Vous souvenez-vous de ce qu’il y avait avant Google ? On faisait des recherches tant bien que mal sur des catalogues de pages web, avec des listes d’adresses par thème. La préhistoire ! Puis, il y a eu des moteurs de recherche comme Alta Vista, Infoseek ou Lycos. Ensuite Google a tout écrasé, son service était juste plus efficace, plus rapide et plus pertinent. 20 ans après, il l’est toujours avec toujours plus de services autour : de traduction, de mails, de vidéos etc. Google détient 90% de part de marché aux États-Unis et en Europe. Les autres se partagent les miettes. L’empire réalise 110 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 12,6 milliards de bénéfices, grâce à la publicité qui est elle-même attirée par la connaissance intime qu’a Google de tous ceux qui utilisent ses services. On connait le modèle : on offre gratuitement à Google des données sur nous et sur nos vies, en échange Google nous offre gratuitement une boussole pour naviguer dans l’océan d’Internet. Efficace.

Et pourquoi d’autres n’y arrivent pas ?

C’est très difficile de rivaliser avec une entreprise qui investit chaque année des milliards de dollars dans la technologie et qui détient un quasi-monopole dans le monde occidental (pas en Chine). Mais ce n’est pas totalement impossible. Des moteurs alternatifs se développent, en offrant un "plus" par rapport à Google. Le moteur français, Qwant, qui détiendrait 8% du marché selon Mediamétrie, mise sur la protection de la vie privée. Qwant ne vous suit pas à la trace comme Google, il ne garde pas les données, c’est ça son "plus" et ça compte car on veut plus de protection de sa vie privée. Dans un autre genre, le moteur Ecosia, lancé par une ONG allemande, promet de planter des arbres avec l’argent récolté par vos recherches. Ils en ont planté 38 millions en Afrique et en Amérique Latine, ce n’est pas rien ! Face Google, la résistance s’organise, même si ça ne fait pas trembler l’empire.