Il était une fois : Coupée en deux

, modifié à
  • A
  • A
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous fait découvrir Coupée en deux*. 

Cela fait cinq que les parents de Camille ont divorcé. On ne connaît pas son âge précisément mais on lit ses souffrances. Pendant 96 pages, on suit cette adolescente qui va devoir témoigner devant le juge des familles pour décider si elle vivra avec son père ou sa mère. Camille va-t-elle rester à Paris avec son papa, sa nouvelle compagne et leur bébé ? Ou va-t-elle choisir de partir avec sa mère refaire sa vie à l’autre bout du monde en Australie ?

Le quotidien d’un enfant brinquebalé. L’auteure Charlotte Erlih raconte parfaitement la fissure de Camille. Les mots de cette jeune romancière font mouches tout de suite. "Petit à petit, on prend l’habitude d’être le balancier d’une pendule et de sonner l’heure de ses parents", écrit-elle. "Une semaine chez l’un,  une semaine chez l’autre. Les sacs d’un côté, les sacs de l’autre. Les habitudes de Maman, les exigences de Papa, les théories de Maman, les oublis de Papa, les amis de Maman, la famille de Papa, les devoirs avec Maman, les jeux d’échec avec Papa, les complexes de Maman, les angoisses de Papa, les voyages avec Maman, les vacances dans la maison de famille de Papa, la joie le lundi après l’école de retrouver mon père ou ma mère, la tristesse qui pointe son nez le dimanche matin et qui grignote petit à petit tout l’espace jusqu’au soir, à l’approche du lundi matin et de la séparation. Et ça depuis plus de cinq ans. Je hais les dimanches et les lundis matin".

Une pudeur dans l'écriture. Dans les romans sur les parents divorcés, on est souvent, voir presque toujours dans les querelles à répétition… Là, l’auteure reste très pudique, elle n’en parle pas. Ce qui l’intéresse, c’est Camille. Le récit est extrêmement puissant. On rigole, on pleure aussi à plusieurs reprises. Ce livre, on peut le lire à partir de 13 ans. Je le conseille vivement aux enfants de parents divorcés, ça les aidera sans doute à surmonter cet obstacle. Certes, plus rien n’est pareil après une telle épreuve mais ce livre participe à accepter cette fissure. On ne la répare mais on apprend à vivre avec.

* Coupée en deux de Charlotte Erlih (Éditions Actes Sud Junior)