L'héliothérapie au service du corps humain et de son bien-être

  • A
  • A
2:36
© Europe 1
Rendez-vous à la ferme est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Alors que la France débute une quatrième semaine de confinement, la météo est au beau fixe. Fanny Agostini vous encourage à en profiter afin de vous faire du bien, grâce à une cure de soleil, dont les rayons sont indispensables à notre corps. Mais attention tout de même à la surchauffe.  

Fanny, confinement ou pas le mot d’ordre pour se sentir bien en ce moment c’est l’héliothérapie : se faire du bien grâce au soleil.

Notre peau est faite pour absorber les UVA. La peau, qui rappelons le est l’organe le plus volumineux du corps humain. Sa surface chez l’adulte est comprise entre 1m50 et 2 mètres carrés. Imaginez-vous que notre épiderme est comme un grand panneau solaire, capable de capter ces fameux UVA pour convertir une partie du cholestérol en vitamine D3, et ainsi fixer le calcium et le phosphore sur les os.

Une étude montre qu’après une longue durée d’exposition au soleil échelonnée sur plusieurs jours, ce qu’on appelle l’activité ostéogénique, c’est à dire la formation de l’os, augmente de 10%.

Pour bien profiter du rayonnement solaire il serait important de ne pas se laver ?

Se laver avant de s’exposer est une erreur car l’eau calcaire et le savon vont inhiber l’action protectrice naturelle de la couche supérieure de notre peau et vous risquez le coup de soleil plus facilement.

Autre paramètre qui rentre en interaction avec l’exposition au soleil, c’est notre alimentation. Le mieux c’est qu’elle soit riche en antioxydant. Misez sur les légumes crus de préférence. A l’inverse réduisons le sucre. Les recherches ont montré que les sucres sont néfastes pour le collagènes et accélèrent le vieillissement de la peau en l’asséchant plus vite, ce qui ne fait pas bon ménage avec le soleil.

Enfin vous nous dites que les lunettes de soleil seraient de faux amis ?

Paroles de navigateur, comme France Guillain qui a abandonné les lunettes pour la casquette. Le défaut des lunettes de soleil, c’est qu’elles vont filtrer une partie des UV, privant ainsi notre cerveau, via la rétine, d’une précieuse information lumineuse naturelle. Ce qui biaise un peu notre perception et ne nous permet pas d’être informée en temps réel de l’intensité du rayonnement solaire qui nous indique de nous mettre à l’abris avant de rougir façon homard.

Faites le plein de soleil ces prochains jours, tout en prenant en compte son type de peau et en n’exagérant pas la durée d’exposition journalière.