Qui sont les meilleurs fournisseurs d'électricité verte ? Greenpeace dévoile son classement

, modifié à
  • A
  • A
2:28
Santé bien-être est une chronique de l'émission Europe Matin - Week-end - 6h-9h
Partagez sur :

Chaque samedi, Anne Le Gall vous livre ses conseils pour consommer "durable".

Greenpeace a dévoilé vendredi son classement des fournisseurs d'électricité verte. Résultat c'est un carton rouge pour les gros acteurs EDF , Engie ou Total. En tête de classement, on trouve des acteurs qui ne sont pas forcément très connus du grand public.

Oui pour Greenpeace  les très bons élevés de l'électricité verte s'appellent : Energie d'ici, Enercoop ou Ilek.

L'ONG leur a mis la meilleure note car ils proposent une électricité à 95 % renouvelable. C'est donc une électricité qui provient de l'éolien, du solaire ou de l’hydroélectrique.

En revanche, tout en bas de classement, on trouve parmi les mauvais élevés : EDF, Engie ou Total. Ce que Greenpeace leur reproche, c'est de ne pas soutenir suffisamment la transition énergétique car ces gros acteurs de l'énergie continuent, en parallèle de leurs offres vertes, d'investir dans le nucléaire ou dans des centrales à charbon.

On voit bien  que ce marché de l'électricité verte explose. Mais les offres ne sont pas toujours lisibles. Ça correspond à quoi  concrètement une électricité verte ?  

Un label vert, ça ne veut pas dire que l'électricité qui arrive chez vous provient directement de l'éolien, du solaire ou de l’hydroélectrique. Mais ça veut dire que le fournisseur s'engage, pour chaque kWh que vous consommez, à injecter dans le réseau l'équivalent en énergie renouvelable.

Ca peut être dans le réseau français, mais aussi dans le réseau ailleurs en Europe. La limite : c'est donc que cette fourniture d'électricité verte ne soit pas exclusive. Le fournisseur peut aussi produire en parallèle de l'électricité non renouvelable. C'est ce que dénonce Greenpeace.

A ce jour,  1 million 300 000 Français ont opté pour ces offres d'électricité verte qui se multiplient depuis 10 ans. On a même vu Leclerc débarquer récemment sur le marché. Le consommateur a plus que jamais intérêt à comparer les offres, puisqu'on compte une vingtaine de fournisseurs aujourd'hui.

Et puis on rappelle qu'une électricité verte c'est aussi une électricité qu'on ne consomme pas.

Oui, c'est du bon sens mais effectivement on peut être vertueux sans changer forcément de fournisseur. Ca passe par les économies d'énergie : les appareils en veille qu'on débranche, les lumières qu'on éteint et le choix du programme Eco pour le lave-linge ou le lave-vaisselle, notamment.