Vers la fin du sport en crypté ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

PSG-Real Madrid ce soir, c'est aussi de l'économie.
Le match sera uniquement diffusé sur la chaine à péage BeInSport. Un modèle économique qui a du plomb dans l'aile.

Depuis son lancement en 2012, BeInSport n'a jamais gagné un centime. La chaine à péage aurait même cumulé un milliard de pertes.
Pourquoi ? Parce les téléspectateurs refusent de payer d'autant qu'il faut payer deux abonnements : BeInSport Et Canal + pour suivre tous les matches.
L'équation n'est pas viable.
On en voit d'ailleurs les conséquences en Grande Bretagne où, pour la première fois depuis 25 ans, les droits sportifs reculent. Une baisse de 12% pour les trois prochaines saisons de la Première league anglaise qui souffre d'une baisse d'audience notamment chez les jeunes.

Pourtant, le football reste un sport extrêmement populaire !

Certes mais attention, car à force de passer en crypté, on finit pas disparaitre des écrans.
C'est la mésaventure qui est arrivée à la Formule 1. Souvenez-vous, il y 10 ou 20 ans, les ronrons des circuit berçaient nos samedi après-midi. Puis, en 2008, la F1 est passé en crypté. Un choix très rentable évidement mais l'audience a été divisée par quatre et c'est toute une nouvelle génération qui a grandi sans la Formule 1.
Ce choix du crypté a été mondial si bien, qu'en dix ans, malgré tout ses efforts pour se développer dans le monde entier, le nombre de telespectateurs a été divisé par deux.
Bref, la F1 est devenue une affaire de passionnés. Mais, ce n'est plus ce grand sport populaire, de masse, capable de réunir toute la famille et donc de générer de fortes recettes publicitaires.

On voit bien là, les limites de cette logique du tout crypté.
On redoute, un jour, de voir Roland Garros faire la même chose et céder aux sirènes du crypté.

Sauf que la Formule 1 décide de faire le choix inverse. Dès cette nouvelle saison, les courses vont revenir sur TF1 ?

Oui, même si c'est moins rentable, la Formule 1 fait le choix du décryptage pour regagner en visibilité.
TF1 diffusera dès cette année quatre Grands prix, dont Monaco et le Castellet, diffusion également sur les réseaux sociaux pour récupérer les jeunes.
On espère maintenant que le Foot suivra la même logique.