Shell veut devenir N°1 mondial de l'électricité

  • A
  • A
1:59
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Shell veut devenir le numéro un mondial de l'électricité.

C'est intéressant de voir l'une des majors du pétrole vouloir devenir une major de l'électricité.
Dans une interview au Financial Times, le patron de Shell dit vouloir en effet devenir N°1 de l'électricité d'ici 2030.
Pourquoi ? Parce que le XXIe siècle sera électrique d’après Marteen Wetselaar (le patron de Shell).
Les voitures à l'avenir ne feront plus le plein d'essence, mais le plein d'électricité. Les stations services vont devoir s'adapter et vendre non plus de l'essence, mais de l'électricité.
L'objectif c'est bien d'aller vers une énergie propre et décarbonnée. Le patron de Shell voit donc dans l'électricité le moyen d'aller vers cet objectif d'une énergie propre.

Mais il existe déjà des producteurs d'électricité, EDF est l'un des plus gros producteurs d’électricité au monde.

EDF était même jusqu'à très récemment le N°1 mondial. Le patron de Shell explique que ces grands groupes sont prisonniers de leur histoire. Du nucléaire pour EDF et du charbon pour les énergéticiens allemands.
Or aujourd'hui, être électricien ce n'est plus être producteur d'électrons issus de grosses centrales et de gros réacteurs.
À l'avenir, l'électricité sera décentralisée. Elle viendra des panneaux solaires installés sur votre toit et sera stockée dans vos batteries à la cave. Il faudra fournir des solutions intelligentes, capables de gérer cette intermittence.
Shell veut relever ce défi : être fournisseur d'énergie propre. On ne peut que se réjouir de voir les géants du pétrole se jeter dans les bras de la fée électricité.