Nucléaire français, les Anglais en redemandent !

  • A
  • A
2:11
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h30 - 9h
Partagez sur :

​Incroyable, les Britanniques s’apprêteraient à commander à EDF la construction d’une nouvelle centrale nucléaire ! Comment expliquer cet engouement des British pour nos centrales, alors qu’on a tant de mal à faire démarrer le fameux réacteur EPR ?

Les Anglais raffolent de nos fromages, nos vins de bordeaux, et…nos centrales nucléaires ! EDF est déjà en train de construire deux réacteurs EPR à Hinkley Point dans le Sud-ouest du Pays. Comme en France, il y a des retards et des surcouts. Mais, ça n’arrête pas les Anglais qui envisagent de commander à EDF deux autres réacteurs EPR à SizeWell, dans l’Est du pays. Et voilà que selon le Telegraph, on apprend qu’EDF serait aussi candidat pour participer à la construction d’une autre centrale nucléaire, cette fois-ci au Nord-Ouest de l’Angleterre.

Mais pourquoi tous ces projets de nouvelles centrales ? Beaucoup de pays, au contraire, sont en train de sortir du nucléaire !

D’abord, c’est une sacré reconnaissance pour EDF, pour sa technologie, et la confiance que l’entreprise inspire. Le nucléaire, c’est évidemment un sujet très sensible. Et on comprend que les Anglais préfèrent faire appel à une entreprise française comme EDF, plutôt qu’à des Russes ou des Chinois. Et puis, sur le fond, c’est vrai, le nucléaire est en train – non pas de revenir à la mode – mais, il n’est plus la tête de turc favorite des défenseurs de l’environnement. Et pour cause, le nucléaire ne rejette pas de C02. Et donc, vous avez certains écologistes, qui disent que face à l’urgence climatique, il faut savoir hiérarchiser les problèmes. Et donc, oui,  mieux vaut produire de l’électricité avec du nucléaire, plutôt qu’avec du Charbon… comme le font les Allemands, qui viennent encore d’ouvrir, une toute nouvelle centrale à charbon à coté de Dortmund.

Et là ça pollue.

Je vous invite pour le voir de vos yeux vu - à aller sur le site electricitymap.org  qui mesure en temps réél les émissions de C02 due à l’électricité. France – à peine 69 Grammes de C02 par KWh. Allemagne, 400 grammes. Pays-Bas : près de 500 grammes. 7 fois plus que la France ! Donc, oui, on comprend (et on se réjouit) que les Britanniques préfèrent s’inspirer du modèle français, plutôt que du modèle allemand ou hollandais.