Les salaires stagnent dans les pays développés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Les salaires ne progressent plus dans les pays développés et cela pose un problème fondamental de niveau de vie.           

En France, les salaires n’ont progressé que de 0,1% l’an dernier et doivent même reculer de 0,4% selon les calculs de l’Organisation internationale du Travail.
En Italie, ils ont reculé de 1,2% et en Espagne de 1,8%. Même dans les pays vigoureux où il n’y a plus de chômage, les salaires progressent peu avec seulement 0,7% aux États-Unis et 0,9% en Allemagne.

L’OCDE et l’Organisation internationale du Travail s’alarment de cette situation qui est "un obstacle à croissance et à la hausse du niveau du vie". Le mouvement des "gilets jaunes" a donc de beaux jours devant lui.  

 

Comment s’explique cette stagnation des salaires, y compris dans les pays où la croissance est forte ?

L’ Organisation internationale du Travail voit trois raisons. Tout d’abord, l’affaiblissement des syndicats qui ne sont plus en mesure d’arracher des hausses de salaires. Ensuite, la concurrence internationale qui met les salariés en concurrence les uns avec les autres. À part quelques compétences recherchées (comme le numérique ou le digital), les salariés sont contraints d’accepter de faibles rémunérations. Pour finir, la productivité qui faiblit curieusement, malgré internet. L’économie ne gagne plus en efficacité.

Autant d’explications bien savantes mais qui sont problématiques car le monde s’enrichit mais les salaires ne suivent pas. Ce sont donc d’autres forces, comme les actionnaires, qui gagnent.

Tout cela génère de la frustration, on le voit tous les jours.