Le jackpot des radars : 50% d'augmentation par rapport à 2016 alors que la vitesse moyenne n’a pas augmenté

  • A
  • A
3:08
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Axel de Tarlé nous parle ce jeudi du jackpot des radars.

Le journal Les Échos est allé fouillé dans le "projet de loi de Finances 2019". Il a constaté qu'à la ligne "radars", le gouvernement attendait des recettes en hausse de 12% sur un an, soit un peu plus d'un milliard d'euros.
Si on ajoute des majorations après impayés, on obtient une augmentation de 50% par rapport à 2016.

Pourquoi une telle hausse ? Serions-nous devenus des fous du volant ? Non, la vitesse moyenne n'a pas augmenté puisqu’elle stagne autour de 80 km/h.
Si les recettes augmentent, c'est tout simplement que le système s'est durci.
D'abord, il y a plus de radars. Et puis, surtout, il y a la limitation à 80 KM/H. Ça veut dire qu’il y deux fois plus de flashs sur les routes concernées.
Un piège absolu qui agace et qui vient rogner le pouvoir d'achat des Français avec la hausse du prix du carburant, la hausse du prix du tabac et la hausse des amendes.

On en vient effectivement à se demander si l'objectif du gouvernement n'est pas de se remplir les poches avec ces radars.
La réponse est non. Si on met en parallèle le coût des accidents automobiles, la route c'est plus de 3.000 morts chaque année et 10 fois plus de blessé soit près de 30.000.
Avec les coûts d'hospitalisation, une vie professionnelle gâchée et, à l'inverse, une pension d'invalidité qu'il faut verser à vie, la facture totale des accidents s'élève à 40 milliards et même près de 50 milliards avec les assurances privées.
Même si c'est vrai que la vitesse n'est responsable que d'un accident sur trois, ces recettes de radars (un milliard d’euros) paraissent dérisoires comparées au coût des accidents.

Quel est le radar qui a le plus flashé en France ?

Il est situé en Haute-Savoie sur l'A40 au niveau d’Étrembières, à côté d'Annemasse, avec 125.000 flashs en 2017.
Celui qui a le moins flashé est à Lamastre en Ardèche avec seulement un excès de vitesse en 2017.