"La France est en train de devenir une terre d'entrepreneurs"

  • A
  • A
20:30
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

L'économie avec Axel de Tarlé, aujourd'hui, 40% des jeunes veulent créer leur entreprise.

Oui, c'est le résultat d'une enquête France Active, réalisée par OpinionWay. Enquête très intéressante qui montre que la nouvelle génération, les 18-30 ans, qui arrive au travail ne souhaite plus forcément être salarié comme ses parents, mais veut créer son entreprise. C'est le fruit d'un double phénomène. Tout d'abord le rejet du monde salarial, qui n'offre plus de protection : autrefois on avait l'impression qu'être salarié, était l'assurance d'une vie professionnelle tranquille, sans anicroche et avec progression constance. Ce n'est plus vrai.

Et puis même les valeurs véhiculées par ce salariat n'attirent plus. En termes de management, c'est avoir un petit chef, et même en termes d'engagement, il y a une forme de rejet : ai-je envie de travailler dans le pétrole, l'énergie nucléaire…Ai-je envie de contribuer à la surproduction, ou à la déforestation ? D'où l'intérêt des nouvelles générations pour créer sa propre entreprise, qui justement apparaît un remède à ces deux maux.

Concrètement, 59% d'entre eux aimerait créer leur entreprise pour éviter le chômage. Et puis en lançant une boite, on crée au moins son emploi et on est son propre chef. Et sur le fond, lancer sa boite, c'est l'occasion de changer le monde. On est plus dans l'ancien monde productiviste des grands groupes du 20ème siècle. 60 % d'entre eux pensent que créer une entreprise est un moyen efficace de changer les choses.

Mais, c'est compliqué de lancer son entreprise, bien souvent on n'arrive même pas à se verser un salaire.

Les jeunes sont bien conscients de ces difficultés, et c'est pour cela qu'ils attendent un coup de pouce. C'est l'objet d'ailleurs de cette association France Active qui propose de la "fiance solidaire". Ce que je trouve intéressant, c'est que cette nouvelle génération est en train de changer le regard que l'on porte sur le monde des entreprises. Ce monde n'a pas toujours bonne cote, c'est celui du Medef, qui réclame des baisses de charges, et veut augmenter les dividendes.

La nouvelle génération porte une regarde totalement différent, qui associe les notions d'entreprises avec des valeurs positives, c'est l'entreprise solidaire. D'ailleurs, Pierre René Lemas, président de cette association (c'est l'ancien patron de la Caisse des Dépots) parle de "réconcilier les dimensions sociales et entrepreneuriales". Finalement, la France est en train de devenir une terre d'entrepreneurs !