La Coupe du monde a déjà son grand vainqueur...économique

  • A
  • A
2:48
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

L'économie : Axel de Tarlé. Vous nous parlez foot mais coté "business".

On peut déjà dresser la liste des gagnants et des perdants de ce Mondial, sur le plan économique. On pense d'abord aux équipementiers sportifs - Nike et Adidas - qui sponsorisent à prix d'or les maillots des grandes équipes. Mauvaise pioche pour Adidas, sponsor de l'Allemagne, de l'Espagne, de l'Argentine, du Mexique : autant d'équipes éliminées. En revanche, Bonne Pioche pour Nike, qui possède les maillots de la France, du Brésil, de l'Angleterre et de la Croatie,  que des vainqueurs !

Ce n'est pas forcément lié mais, en bourse, sur un mois, l'action Nike est en hausse + 2 %. Alors qu'Adidas chute de 12 % ! Cette contre-performance de l'Allemagne est également un mauvais coup pour l'Assureur Allemand Allianz. Allianz était tellement sûr de la victoire de l'Allemagne, qu'il a refusé d'assurer une opération marketing qui lui aurait pourtant rapporté beaucoup d'argent : des commerçants allemands avaient promis des promotions et des cadeaux en cas de victoire de l'Allemagne. Une opération coûteuse qu'il fallait assurer.

Mais, Allianz a refusé en expliquant, que le risque était trop grand de voir l'Allemagne gagner (comme d'habitude) avec à la clé une facture salée, en terme de promo et de cadeaux. Mauvaise analyse, cette fois, il fallait miser contre l'Allemagne ! Cette opération marketing n'aurait pas couté un centime à Allianz.

En revanche, en France, la performance des "bleus", fait les affaires de plusieurs grands groupes.

A commencer par TF1 bien sûr, avec des audiences stratosphériques. 71 % de part de marché, samedi dernier, lors du match face à l'Argentine. Et si la France va en finale, le spot de pub à la mi-temps sera facturé 280.000 euros. Ça fait 10.000 euros la seconde. Même si - il faut le savoir, les droits télé sont tellement cher, que le Mondial n'est jamais rentable pour TF1. C'est juste une opération de prestige. Et puis, à noter, également, la belle opération pour la Française des Jeux qui va être privatisée, et qui fait le plein de pari sportif. On a déjà largement dépassé le total des montants de la dernière coupe du monde.

Alors, justement, un tuyau pour les parieurs - qui vaut ce qui vaut : cette après-midi, la France est favorite même chez les bookmakers anglais, censés être plus objectifs, qui estiment que nous avons trois fois plus de chance de gagner que l'Uruguay !