En Grande-Bretagne, le programme écolo faramineux des travaillistes

  • A
  • A
2:26
© Europe 1
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Plus de voitures à essence en 2030, interdiction du chauffage au gaz ou au fioul, double vitrage et isolation dans un maximum de maisons... C'est une véritable "révolution industrielle verte" que les travaillistes souhaitent lancer en Grande-Bretagne. Axel de Tarlé revient sur cette initiative et notamment sur son financement. 

Ce serait le programme écologiste le plus ambitieux du monde. Le parti travailliste britannique dévoile son programme pour la "neutralité carbone" en 2030.

Soit avec vingt ans d'avance sur l'objectif de l'Union européenne. Le but c'est qu'en 2030, donc dans dix ans, le Royaume Uni ne soit plus émetteur de CO2. Le parti travailliste vient de présenter un programme de 187 pages, intitulé "30 pour 2030". Pourquoi ? Parce qu'il y a trente mesures concrètes. Quelles sont-elles ?

- Fin des voitures à essence en 2030.

- Déploiement massif de bornes électriques, de panneaux solaires (l'équivalent de 22 000 terrains de football), d'éoliennes et de maintien du nucléaire. 

- Interdiction immédiate du chauffage (au gaz ou au fioul) pour tous les nouveaux logements.

- Installation de huit millions de pompe à chaleur dans les habitations.

- Lutte contre la précarité énergétique avec installation de double vitrage et d'isolation.

L'objectif : donner "le coup d'envoi de la révolution industrielle verte". Même, Greenpeace a qualifié ce plan "d'audacieux". 

Qui va payer ? Ce plan est-il réaliste ?

Le parti travailliste insiste sur la faisabilité de son plan, élaboré, selon lui, avec des économistes et un panel d'experts. Les dépenses sont chiffrées à 1,9 % du PIB chaque année. Mais en retour, d'après eux, il y aura des emplois vertsn et de la croissance verte avec des économies de chauffage et même de médecins. Car cela veut dire moins de pollution, moins de maisons humides donc moins d'asthme ou de problèmes respiratoires.

Les travaillistes espèrent-ils gagner les élections avec ce programme puisque Boris Johnson appelle à des élections le 12 décembre ? 

Les travaillistes, pour l'instant, sont loin derrière. Ils ont quinze points de retard. Mais ce qui est intéressant, c'est que pour gagner une élection, on ne promet plus des baisses d’impôts ou du pouvoir d'achat mais la neutralité carbone. On verra si ça marche. Mais, c'est quand-même, un sacré tournant politique : l'écologie plutôt que l'économie. En 1981, on se souvient que François Mitterrand, avait été élu avec ses "110 propositions pour la France". Là, les travaillistes anglais proposent "30 mesures pour le monde".