Coronavirus : l'Internet "intelligent" entre la maison

  • A
  • A
2:36
© Europe 1
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

L'épidémie de coronavirus est en train de transformer notre utilisation d'Internet. Souvent synonyme d'amusement ou de détente, il devient plus "intelligent" avec le confinement et la généralisation du télétravail. Un changement profond dans notre culture qui pourrait perdurer.

Imprimantes, ordinateurs, cartouches d’encres, feuille de papiers : les ventes explosent. Avec ce coronavirus, l’Internet "intelligent" entre à la maison.

Disons-le, jusqu’à présent, l’Internet à la maison, c’était l’Internet idiot, ou plutôt, distrayant : les jeux vidéos, les réseaux sociaux, les films, la musique. Effectivement, avec ce coronavirus, une révolution numérique est à l’œuvre dans nos foyers. (C’est Jean Michel Blanquer, le Ministre de l’éducation, qui a noté cette évolution).

L’Internet était essentiellement ludique à la maison et souvent synonyme de perte de temps (nous passons deux heures par jour sur le web, et pour les adolescents, c’est même plus de trois heures). Avec la fermeture des classes, mais aussi avec le télétravail, un nouvel Internet, beaucoup plus intelligent, beaucoup plus studieux, s’est invité dans nos foyers : l’Internet des devoirs, l’Internet du travail à domicile. 

Et cet Internet "intelligent" ne passe plus par les smartphones, mais par les ordinateurs, dont les ventes se sont envolées. + 38%, le mois dernier en Europe. Il passe aussi par les imprimantes, les cartouches d’encre (dont les ventes ont triplé), car quand il s’agit d’apprendre une leçon, d’étudier un dossier, c’est quand même plus pratique de pouvoir imprimer. 

Et c’est là un changement durable, qui aura de nombreuses conséquences.  

Et bien, d’abord notre regard vis-à-vis du Web. Maintenant, il faudra croire nos enfants, quand ils nous diront que s’ils sont connectés à deux heures du matin, c’est parce qu’ils font leurs devoirs. Et puis, pour les adultes, aussi, Internet s’était déjà généralisé pour payer les impôts, faire ses courses. Et bien maintenant, pour les cadres en particuliers, le télétravail est devenu une réalité. 

Bien sûr, cela aura des conséquences, sur le marché immobilier par exemple. On peut étudier, travailler à distance, d’où l’on veut. C’est dire, les changements profonds qui sont à l’œuvre (et qu’on ne voit pas forcément) avec cette épidémie.