Boeing 737 MAX : maintenant, des pièces défectueuses sur les ailes !

  • A
  • A
1:59
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Et maintenant les ailes ! Boeing alerte les compagnies que les ailes de plusieurs de ses 737 présentent un risque majeur au décollage et à l'atterrissage.

C'est ce qui s'appelle la loi des séries. Ça n'a rien à voir avec le logiciel de pilotage qui serait en cause dans les deux crashs en Éthiopie et en Indonésie.
Là, on parle des ailes qui s'ajustent au décollage et à l'atterrissage pour optimiser la prise de vent.
Sauf qu'il y a un lot de pièces défectueuses (venant d'un fournisseur). Ces ailes pourraient donc ne pas se déployer de façon symétrique, ce qui peut être dangereux car on parle de moments critiques, à savoir le décollage et l’atterrissage.
Pour l'instant, aucun incident n'a heureusement été rapporté.
Ce lot de pièces défectueuses a équipé plus 300 Boeing 737 dont 179.737 Max, les fameux qui sont cloués au sol. Les compagnies ont été prévenues et vont faire le nécessaire.

Mais, c'est inquiétant pour Boeing ! On parle là de problème de sécurité !

Justement, c'est l'autorité de contrôle, la FAA (la Federal Aviation Administration), qui est à l'initiative et qui a signalé ce problème. On lui reprochait d'être trop passive, elle reprend désormais le manche.

Boeing n'a peut-être été pas assez vigilant sur les procédures, privilégiant le gain de temps et les économies au dépend de la sécurité.

Le gagnant dans cette affaire, ce n'est pas Airbus qui n'a rien à prouver et dont le carnet de commande est plein, ce sont les Chinois qui sont en train de construire leurs propres avions de ligne (le Comac) et qui évidemment ne peuvent que profiter de la perte de crédibilité de Boeing.