Amazon veut augmenter le nombre de magasins Whole Foods

  • A
  • A
2:19
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour de cette semaine, Emmanuel Duteil fait un point sur l'économie. Lundi, il évoque les premiers magasins physiques d'alimentation d'Amazon aux États-Unis. 

Et si finalement le e-commerce permettait d'ouvrir des magasins physiques. Amazon qui va construire de nouveaux supermarchés sous la marque Whole Foods, l'équivalent américain de Biocoop ou Naturalia.

Amazon avait déboursé l'an dernier plus de 13 milliards de dollars pour mettre la main sur cette chaîne de supermarchés. Cela avait été un véritable coup de tonnerre dans le monde de la distribution. Depuis cette acquisition, plusieurs partenariats s'étaient développés. Par exemple les clients qui disposent du service premium d'Amazon, qui s'appelle Prime, ont des réductions sur certains produits. Amazon s'appuie également sur cet énorme réseau de magasins pour assurer à ses clients son service gratuit de livraison en deux heures.

Est-ce pour développer ce service qu'ils vont construire de nouveaux supermarchés ?

Amazon va fortement développer le nombre de points de vente Whole Foods notamment dans plus petites villes, selon le Wall Street Journal. Cela va lui permettre d'élargir considérablement le nombre d'abonnés qui vont pouvoir bénéficier de ce service de livraison. Et c'est indispensable parce qu'Amazon a pour le moment du mal à se faire une place sur ce marché de l'alimentaire. Les concurrents comme Walmart - le Carrefour américain - ont riposté fortement. En accélérant Amazon veut donc réussir à s'imposer parce qu'outre Whole Foods, Amazon veut développer aussi des supermarchés sous sa propre marque toujours dans le même objectif.

Des projets similaires sont-ils prévus en France ? 

Pour le moment il n'y a pas de rumeurs de rachats par Amazon d'un gros distributeur français. Mais il y a de premières tentatives. Monoprix avait signé un gros accord, il y a quelques mois, avec Amazon. On retrouve une bonne partie des produits vendus par Monoprix sur le site du e-commerçant et on peut être livré très rapidement mais seulement à Paris pour le moment. Même s'il est toujours compliqué d'avoir des chiffres officiels, les deux parties assurent que leur offre cartonne et que les performances sont supérieures aux attentes. En tout cas, ce nouveau mouvement d'Amazon aux États-Unis montre bien que la distribution est la grosse ambition de l'Américain à l'échelle mondiale.