Amazon : les salariés en grève pour le climat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

À trois jours du sommet de l'ONU, 1.700 salariés d'Amazon aux États-Unis vont se mettre en grève aujourd'hui pour défendre le climat. 

Une première qui fera date chez Amazon, les salariés du géant américain se mettent en grève pour défendre le climat !

D'habitude, on fait grève pour les salaires, les conditions de travail ou le régime de retraite.
Là, c'est du jamais vu. À trois jours du sommet de l'ONU, 1.700 salariés d'Amazon aux États-Unis vont se mettre en grève aujourd'hui pour défendre le climat. Il s’agit de la première grève au siège d'Amazon, en 25 ans d'existence.
Les salariés dénoncent l'inaction de leurs dirigeants en la matière et c'est vrai que l'on peut s'interroger sur la durabilité du modèle Amazon. Concrètement, on commande un article qui vient de l'autre côté du pays, livré individuellement dans un surremballage carton avec un camionnette garée en bas de chez vous en double file.
Ce n’est pas terrible comme modèle écolo.

Comment Jeff Bezos (le patron d'Amazon) a-t-il pris la chose ? Quelle a été sa réaction ?

Au début, il a plutôt mal réagi puisque les salariés, s'ils veulent faire grève ce vendredi, doivent prendre un jour de congé. Il y a un décompte, on est exactement à 1703 grévistes déclarés.
Mais ce n’est pas facile de s'opposer à ces revendications pour la planète, quand on prétend être une grande entreprise responsable.
Ce jeudi, surprise, Jeff Bezos annonce qu'il atteindra les objectifs fixés par les Accords de Paris avec 10 d'avance, soit la neutralité carbone dès 2040. Concrètement, l'entreprise promet d'utiliser 80% d'énergie renouvelable d'ici 2024 et 100% d'ici 2030. L'achat de 100.000 camionnettes électriques, le recours à des emballages bio-dégradables et des campagnes de reforestation.
Pour que l'on puisse bien mesurer les progrès, Amazon publiera régulièrement le volume de ses émissions de C02. À suivre et à surveiller surtout.

Mais cette grève pour le climat est une première et c'est une incitation de plus à agir, car la pression vient désormais de toute part, des consommateurs mais aussi des salariés dans l'entreprise.