Amazon augmente de 20% le salaire minimum aux États-Unis et en Grande-Bretagne

  • A
  • A
2:16
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Amazon augmente de 20% le salaire minimum aux États-Unis.

Le salaire minimum passe à 15 dollars de l'heure contre 13 euros, ça concerne 250.000 salariés.
Idem au Royaume Uni, le salaire minimum passe à 9,50 livres soit 10,6 euros 60, c’est 21% au-dessus du smic.
Amazon était très critiqué pour sa politique salariale spartiate.
Bernie Sanders, le candidat démocrate, a même proposé de créer une taxe Amazon, estimant qu'il n'est pas normal de voir des salariés d'Amazon devoir survivre grâce à des aides publiques.
L'entreprise dit "avoir entendu ces critiques" et relève donc les salaires.

Et puis, il y a une réalité beaucoup plus terre à terre, Noël approche.
Amazon va devoir recruter 100.000 intérimaires pour les fêtes. Or, aux États-Unis, il n'y a plus de chômage. Si Amazon veut attirer des salariés, il doit donc proposer de meilleurs salaires.
On a vu la même chose chez Uber ou Ryanair qui ont dû améliorer les conditions de travail pour garder leurs salariés.

Le patron d'Amazon (Jeff Bezos) est l'homme le plus riche du Monde ! Il peut se permettre d'augmenter un peu les salaires ! 

Amazon est devenu le symbole de ces inégalités qui minent la cohésion Sociale et qui font voter Trump.
En bourse, Amazon a passé la barre des mille milliards de dollars, une action multipliée par six en cinq ans.

Son patron, Jeff Bezos, est devenu l'homme le plus riche du monde avec plus de 150 milliards de dollars.

De l'autre côté, vous avez des salariés payés au lance pierre et qui doivent vivre avec des aides d'État. Ce modèle ne pouvait pas être durable et c'est bien de voir Amazon corriger (un peu) le tir.