Affaire carlos Ghosn : Renault lance une enquête interne

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Les suites de l'affaire "Carlos Ghosn".
Renault lance un audit interne sur les agissements de son patron déchu.

La question c'est de savoir si on a n'a pas la même chose en France.

 

Au Japon, on accuse Carlos Ghosn d'avoir perçu des dizaines de millions d'euros non déclarés, mais aussi d'avoir fait acheté des villas de luxe par Nissan, et même un emploi fictif pour sa sœur aînée.

LIRE AUSSI - Carlos Ghosn : l'accusation de dissimulation de revenus s'aggrave

Pour l'instant en France, on a aucune preuve ni aucun document qui attesterait de ces agissements au Japon.
Mais la chute est rude, voilà une semaine maintenant que Carlos Ghosn croupi en prison avec, dit-on, trois bols de riz par jour.
Il a été démis de ses fonctions chez Nissan et il est probablement en ce moment même en train de perdre la présidence de Mitsubishi qui tient son conseil.

Et puis surtout, une réunion cruciale de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi va se tenir cette semaine concernant la tête de l'empire, aujourd'hui présidée par Carlos Ghosn.

Carlos Ghosn devrait-il perdre la présidence de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

Peut-être pas cette semaine mais à terme, c'est inévitable.
La question c'est qui pour le remplacer ? Les statuts prévoient que le président de l'alliance soit nommé par Renault.
Là est la question : les Japonais vont-ils encore longtemps accepter cette domination française alors que sur le plan opérationnel, ils sont deux fois plus gros ?
On voit bien le risque, c'est que les Français perdent le volant de cette alliance Renault-Nissan-Mitsubishi qui est le premier groupe automobile mondiale.
Évidemment, si le pouvoir part à Tokyo, ce ne sera pas neutre en terme de choix industriel, choix des pays et répartitions des bénéfices.