Où vous voyez-vous dans dix ans ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon nous invite à faire un voyage dans le futur en dressant un grand bilan personnel. L'objectif ? Se donner une destination à atteindre dans la vie.

Aujourd’hui, je vous propose de voir loin, de voir grand ! Quand on voit vieux, on voit mieux ! Ce petit slogan, improvisé comme ça (et libre de droit en plus, régalez-vous !) pour vous parler de l’importance de "tirer des plans sur la comète" comme on dit. De se projeter, de prévoir déjà, le coup d’après. Vous le savez, le développement personnel, c’est reprendre sa responsabilité dans sa vie, dans tout ce que l’on entreprend, dans ce que l’on met en place, pour gagner en puissance et en liberté de mouvement. Et le moment où généralement, la question de se projeter s’invite, c’est souvent d’ailleurs quand on y a pas réfléchi au préalable. De préférence, dans une situation un peu stressante, avec un enjeu. Bref, lors d’un entretien d’embauche.

Et je dois dire que c’est un peu ma spécialité, l’entretien d’embauche. Mais attention, l’entretien d’embauche… atypique ! Puisque dans le milieu des Ressources Humaines, j’ai longtemps rivalisé avec Pierre Richard. J’ai donc à mon actif, (dans le désordre et sans citer de nom), toute une série d’entretiens épiques et hauts en couleurs, (proche de la cascade parfois) que je raconterai peut-être un jour dans un livre parce que franchement, la série est rocambolesque, avec notamment plusieurs verres d’eau renversés sur le pantalon et les escarpins d’une directrice de programmes de radio que je rencontrais pour la première fois, une grosse gaffe verbalisée au moment de dire au revoir sur le pas de la porte à un rédacteur en chef que je rencontrais pour un stage à l’époque, ou encore un talon cassé à deux mètres du bureau d’un directeur avec lequel j’avais rendez-vous. Croyez-moi, j’ai bien expérimenté et validé l’adage qui nous rappelle que "ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort". Et certainement plus humain !

Savoir où on veut arriver

Alors forcément, cette petite question-piège tournée vers le futur et que l’on vous pose à chaque fichu entretien, je la connais bien ! Allez, je suis sûre qu’on vous l’a tous posée cette question : "Et vous, où vous voyez-vous dans dix ans ?" Et peut-être que vous êtes comme moi, vous avez vaguement répondu un truc fulgurant, inspiré du genre : "Bah, pfiouuuu… Un bon emploi, une maison agréable et déjà remboursée." Ou quelque chose du genre. Je me souviens de cette coach qui m’avait dit que "ne pas avoir réfléchi à cette question", c’était comme aller au comptoir d’une compagnie aérienne en demandant : "Donnez-moi un billet." Personne ne pourra faire quelque chose pour vous, si vous ne leur indiquez pas une destination. 

Alors avant de commencer, sachez où vous voulez arriver ! Je vous propose donc avec votre valise-cabine à côté de vous, et votre passeport à la main, de faire un grand bilan personnel en vous posant tout un tas de questions. D’abord au sujet de votre vie professionnelle : quel niveau de revenu est-ce que je désire atteindre ? Quel niveau de responsabilités est-ce que je recherche ? Quelle autorité est-ce que je désire exercer ? Puis posez-vous la question pour votre vie familiale : quel niveau de vie est-ce que je désire assurer à ma famille ? Quelle sorte de maison est-ce que je désire posséder ? Où est-ce que j’aimerais habiter ? Quel type de vacances est-ce que je désirerais prendre ? Quelle est l’importance du soutien matériel que je désire assurer à mes enfants au début de leur vie adulte ? Enfin, il y a la vie sociale : quel genre d’amis est-ce que je désire avoir ? Quelles responsabilités civiques est-ce que je désire assumer ? De quelles grandes causes est-ce que je désire prendre la défense ? A quel type d’associations est-ce que je désire adhérer ? Une fois que vous avez répondu à ces questions, que ce bilan personnel est fait, vous êtes prêts pour le décollage.