Failles des processeurs des ordinateurs, smartphones et tablettes : le point sur la situation

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La mise à jour qui permet de réparer les failles de sécurité Spectre et Meltdown provoque des bugs sur les ordinateurs. Elle est en train d'être retirée.

Un bug de mise à jour... Les failles Spectre et Meltdown, des vulnérabilités comme il convient de les appeler, et qui concernent les processeurs des ordinateurs, des smartphones et des tablettes continuent de poser des problèmes aux constructeurs de processeurs, et notamment Intel.

Redémarrages intempestifs

Pour réparer ces deux failles, dévoilées publiquement au tout début de l'année, et éviter que des pirates puissent les utiliser pour accéder aux données personnelles stockées sur les appareils des utilisateurs, les constructeurs de processeurs comme Intel ont commencé à proposer des mises à jour. Intel a cependant dû les retirer. En cause, les bugs qu'elles avaient tendance à provoquer et notamment les redémarrages intempestifs qui faisaient planter les ordinateurs sans raison.

Alors faut-il continuer à faire ses mises à jour ? Dans l’absolu, oui ! Il est toujours recommandé d’installer les mises à jour proposées par les constructeurs, qu'il s'agisse du constructeur de votre ordinateur ou du système d’exploitation de l'appareil. Sur un PC, il s'agit par exemple de Microsoft qui a développé Windows. Pourquoi faut-il installer ces mises à jour ? Simplement parce qu’elles permettent de garder les systèmes de sécurité à jour et donc d’éviter que des pirates ne puissent accéder aux données.

Pour autant, faut-il installer cette mise à jour précisément alors qu'elle provoque des bugs sur les ordinateurs ? Pas de panique. Il y a de fortes chances que vous l'ayez déjà installée, mais elle vient d'être désactivée par Microsoft pour annihiler les bugs.

Une nouvelle mise à jour à venir

Problème, avec le retrait de cette mise à jour, les correctifs qui permettaient de combler les failles Spectre et Meltdwn sont, eux aussi, désactivés. Intel qui fabrique la majorité des processeurs et qui est chargé de développer ces mises à jour  travaille donc actuellement sur une nouvelle mise à jour capable de supprimer ces vulnérabilités qui touchent les processeurs sans pour autant causer de problèmes sur les ordinateurs.

Le constructeur ne donne cependant pas encore de date pour la sortie de cette nouvelle mise à jour. En revanche, Intel affirme que les ordinateurs qui seront vendus à partir de la fin de l’année 2018 ne seront touchés par aucune de ces failles. Pour les autres, il faudra donc attendre la mise à jour.

Les émissions précédentes