2:58
  • Copié

Chaque matin, Pierre de Vilno fait le point sur les dernières innovations automobiles.

Essai : la familiale hybride de chez Bmw, l'Active Tourer 225xe (Le X pour 4 roues motrices et le E pour énergie alternative)

Suite du feuilleton puisque vendredi nous vous parlions de la sportive i8 dotée d'un moteur thermique à l'arrière et d'un moteur électrique à l'avant.
Là, c'est monté dans l'autre sens: moteur thermique à l'avant et électrique à l'arrière. C'est du déjà vu, ça, il y a cinq ans, sur les 3008 et 508 RXH Peugeot ou sur la DS5. Simplement, on est là sur une propulsion électrique bien plus conséquente puisque le système comprend un synchrone à aimants permanents de 88 chevaux + un alterno démarreur de 20 chevaux relié aux trois cylindres essence de 136 chevaux. Ce même moteur qui équipe les mini et les séries 1 et 2, et dont on avait déjà dit beaucoup de bien.
Sa puissance cumulée est de 224 chevaux avec une autonomie en électrique de 40 km.

Comme dans toute histoire, y a une bonne et une mauvaise nouvelle :
La mauvaise : c'est qu'il faut la recharger souvent, au moins une fois complètement c'est à dire 3,5 heures et c'est mieux de la recharger une fois arrivé au bureau. Une application et la navigation vous permettent aussi de trouver une borne de rechargement rapide.
La bonne : c'est que vous êtes, en agglomération mais aussi sur route, très souvent en électrique.
C'est vrai les gens ne sont pas encore accoutumés à voir une voiture glisser, sans bruit comme un tapis volant. Beaucoup de piétons fonctionnent à l'oreille.

Mais quand la batterie est déchargée, ça donne quoi ?

Dans ce cas, vous ne roulez qu'avec le moteur thermique.
Résultat : nous n'êtes plus à trois ou quatre litres au cent mais à huit ou neuf. Attention, cette consommation peut vite doubler si vous activez le mode sport qui, certes vous permet de rouler comme Alain Prost car les performances de l'auto sont vraiment celles d'une sportive, mais recharge également son moteur électrique donc consomme forcément plus.

Côté confort ?

Pour l'heure, on n'a pas la version sept places mais en cinq places, c'est déjà une voiture spacieuse.
Un bémol sur la conduite, aussi parce qu'on n'est pas habitués au couple phénoménal des voitures électriques, c'est qu'il faut bien doser la pédale de frein sans quoi la voiture a tendance à avancer un peu trop vite. Il faut donc se méfier lorsque l'on fait des créneaux.

Le prix ?

On est à 38.950 euros ce qui est cher en soi, mais les électriques sont chères et celle-ci est bien plus habitable qu'une Audi A3 e tron ou une Golf GTE au même prix.
Enlevez-y le bonus de 1.000€ qui est ridicule car il était quatre fois supérieur l'an dernier, il faut quand même voir que cette voiture ne rejette que 46g de Co2 et quasiment rien en NOX car c'est une essence.
En version LOA, elle est disponible à partir de 510€ par mois.

Et Madame ?

Madame approuve les énergies alternatives surtout pour le silence. Le seul reproche qu'elle lui fait, c'est qu'elle l'a trouvée un peu rigide avec des sièges pas forcément très confortables.