1:19
  • Copié

Conséquence de la remise en marche des industries aux quatre coins du globe après une année de paralysie : le prix du baril de brut ne cesse de grimper. Il est passé de 42 euros à 63 euros en six mois. Même si cette hausse venait à se stabiliser, les prix pratiqués à la pompe resteraient élevés en raison des taxations.