1:35
  • Copié

Depuis l'interview que le président de la République a donnée au média en ligne "Brut", dans laquelle il évoque notamment des contrôles au faciès et des violences policières, le 4 décembre, les policiers sont en colère. Les manifestations et actions se multiplient. Lundi, plus de 130 fonctionnaires grenoblois sont passés à la vitesse supérieure en entamant des démarches pour démissionner.