1:08
  • Copié

Alors que la future Politique agricole commune (PAC) européenne est en cours de discussion pour une entrée en vigueur en 2023, les agriculteurs bio estiment être les "grands perdants de ces premiers arbitrages". Ils dénoncent une diminution drastique de leurs aides et estiment que cela découragera les futures conversions.